Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Citation 10

27 Janvier 2010 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #citation

"Il y a en effet une violence ordinaire de l'interprétation. Ce n'est pas dire qu'il faille méconnaître la nécessité de cette violence mais s'en servir à point nommé et avec le contrepoint du tact, qualité intimement liée aux possibilités d'identification et à la richesse de l'imagination affective de l'analyste.
Au demeurant, l'interprète peut être la première victime de cette violence. Il se la fait alors subir à lui-même sans bien le savoir.Il se fait violence au nom d'un certain idéal professionnel, avatar d'un surmoi rigide  qui fait inopinément intrusion.." Christian David "Le mélancolique sans mélancolie" Ed de l'Olivier 2007
Lire la suite

"La direction de la cure" Paris 20 et 21/03

27 Janvier 2010 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Espace analytique 
Association de Formation Psychanalytique
et de Recherches Freudiennes


 Maison de la Mutualité
24, rue Saint-Victor
75005 Paris
 

 Renseignements :
Espace analytique
Centre Octave et Maud Mannoni
12 rue de Bourgogne, 75007 Paris
Tél. : 01 47 05 23 09
espace.analytique@wanadoo.fr
www.espace-analytique.org


La direction de la cure

Le terme de direction de la cure proposé par Jacques Lacan en 1958 est-il approprié à la méthode de Freud ? Est-il pertinent au regard des pratiques de l’analyse avec/et depuis Freud ?

Qui  dirige la cure ? Est-ce un principe qu'incarnerait l'analyste en soutenant la "règle fondamentale" ? Est-ce un agent institué par le dispositif de la "talking cure" et porté par le "discours du psychanalyste" ? Ou bien, la cure se dirige-t-elle par la mise en mouvement de l'inconscient ?

Que la cure ait une orientation suppose un point de visée au regard duquel elle s’ordonne. C’est une question éthique si l'acte analytique s'entend comme effet d'une parole qui permet un passage vers une façon nouvelle de faire avec son symptôme, voire de passer à
l'analyste.

PROGRAMME DES JOURNEES
Samedi 20 mars
• 9h30-12h30 :
Introduction : Alain Vanier

Les différentes directions de la cure
chez Freud


Modératrice : Hélène Petitpierre
Discutant : Eduardo Prado de Oliveira
 Jacques Sédat : Le déclin de l’interprétation : de l’analyste interprète à l’émergence de la perlaboration
 Bernard Toboul : Analyse finie/infinie :  le « testament » de Freud (Marienbad, 1936)
Conrad Stein : Le principe du moindre mal

 • 14h30-17h30 :
La direction de la cure
dans l’histoire de la psychanalyse


Modératrice : Vannina Micheli-Rechtman
Discutant : Didier Lauru

Sabine Parmentier : Melanie Klein et la conduite du processus analytique
Jean-Pierre Lehmann : Winnicott : le management de la situation analytique
Thierry Sauze : Lacan et le processus de deuil dans la cure

Dimanche 21 mars
• 9h30-12h30 :
Direction de la cure :
approches cliniques


Modératrice : Catherine Vanier
Discutant : Michel Leverrier

Philippe Kong : La psychose : réaménagements de la suppléance perverse
Claude-Noële Pickmann : Ce qui oriente la cure
Claude Boukobza : Peut-on parler d’une direction de la cure avec les enfants ?
Bernard Golse : La musique, l’interprétation et la direction de la cure avec les bébés

 • 14h30-17h30 :
La direction de la cure
dans la clinique contemporaine


Modérateur : Alain Vanier
Discutant : Gérard Pommier

Marie-Laure Susini : Qui dirige la cure ?
Une question posée par la perversion
Vannina Micheli-Rechtman : La direction de la cure à l’épreuve du virtuel
Patrick de Neuter : Impuissance(s), castration(s)
côté homme et côté femme aujourd’hui
Jean-Paul Mouras : Cure analytique et « clinique
 des marges »


BULLETIN D’INSCRIPTION
à renvoyer avec un chèque libellé à l'ordre de
Espace analytique
12 rue de Bourgogne 75007 Paris

 Nom ..............................    
Prénom ..........................   
Adresse ..........................   
    
Tél. ...............................   

Désire s’inscrire aux journées d’études des 20 mars et
21 mars 2010. Un reçu sera envoyé en même temps que la carte d’entrée.
 □ Tarif normal :                  70 euros
□ Tarif étudiant :                   40 euros
       (photocopie de la carte)
□ Tarif formation permanente : 200 euros

Prix de l'entrée inclus dans les cotisations pour les
membres, adhérents et auditeurs libres d'Espace Analytique.
Lire la suite

Journée sur les enveloppes psychiques Amiens 23/03

27 Janvier 2010 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

 

« Les enveloppes psychiques »

 

avec :


- Didier Houzel, psychanalyste APF « L’histoire du concept d’enveloppe psychique et son importance pour la pratique. »

- Régine Prat, Psychanalyste SPP « Enveloppes psychiques et nouveau-né. »


Et deux présentations cliniques discutées par D. Houzel et R. Prat

- Une observation du nourrisson selon la méthode E. Bick

- Une adolescente ayant présenté une pathologie somatique grave.



Lieu : IFSI de l’Hôpital Philippe Pinel. Amiens.


25€ pour les non adhérents, 15€ pour les adhérents. Possibilité du déjeuner à confirmer. Un programme détaillé suivra.

Contact et inscription : ICSMP

ou 03 22 66 82 95

Lire la suite

Histoire du IVème Groupe à Lyon

24 Janvier 2010 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

LYON, Cycle sur le thème de la transmission

 Samedi 6 février 2010 le matin Marc BONNET et Guy ROGER : Histoire du IVème Groupe à Lyon

Lieu : à la Mairie du Sixième arrondissement de Lyon

Argument : Le programme scientifique du IVème Groupe en région Rhône-Alpes propose un cycle de conférences-débats sur le thème de : LA TRANSMISSION

 6 février : " Histoire du IVème Groupe à Lyon" (avec Marc Bonnet et Guy Roger)
 26 mai : "Autorité et pouvoir" (table ronde avec Jean Peuch-Lestrade, Jean-Louis Serverin et d'autres)
21 septembre : "La problématique de la filiation, entre allégeance, rébellion et…" (table ronde)

Secrétariat Scientifique : Éric Julliand: tél: 04 72 43 07 82, e-mail: julliand.eric@numericable.fr Jean-Louis Serverin: tél:04 78 65 98 32, e-mail: jean-louis.serverin@orange.fr Inscription : inscription préalable (nombre de places limité)
Lire la suite

"L'adolescence a changé, elle change"20/03 Paris

22 Janvier 2010 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

 9h00 Introduction de la journée Philippe Gutton, professeur des universités, directeur de la Revue Adolescence

« Les changements dans la séance » Raymond Cahn, ancien président de la S.P.P.

Table Ronde n°1 Modérateur : Daniel Marcelli, professeur de pédopsychiatrie Marie-Christine Aubray, rédactrice en chef de la Revue Adolescence François Marty, professeur des universités François Richard, professeur des universités

11h Pause café

11h45 « Images de la psychothérapie et du psychothérapeute d’adolescent aujourd’hui » David Le Breton, sociologue, professeur des universités
 13h Déjeuner libre

14h30 Table Ronde n°2 « Les changements du lien entre l’adolescent et le psychothérapeute » Modérateur : Philippe Jeammet, professeur de pédopsychiatrie Gérard Bonnet, directeur de l'E.P.C.I. Patrice Huerre, chef de service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent Jean-Yves Le Fourn, chef de service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent

« Place du virtuel dans les changements de la clinique et de la psychothérapie » Serge Tisseron, directeur de recherches

 17h30 Conclusion du colloque Philippe Gutton, Philippe Jeammet, François Marty

Renseignements, tarifs et inscriptions revueado.colloques@yahoo.fr

Renseignements et inscriptions : Soline Godet

Revue Adolescence - 3 avenue Vavin - 75006 Paris

TéReenl : 06 08 23 71 16

E-mail : revueado.colloques@yahoo.fr

Lire la suite

Maternités traumatiques 06/02/2010 Paris

19 Janvier 2010 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

  • Samedi 6 février 2010 de 9 h 30 à 18 h
  • Association du Quartier, Notre-Dame des Champs, 92 Bis boulevard du Montparnasse, 75014 Paris

Intervenants

Jacques André, François Ansermet, Laurence Aupetit, Drina Candilis-Huisman, Muriel Flis-Trèves, Alberto Konicheckis, Blaise Pierrehumbert, Catherine Vanier

« Depuis qu'il est né, ma vie a basculé et rien ne se passe plus comme prévu. Je ne me reconnais plus... »

Il est des maternités qui portent à la vie psychique un coup violent dont elle a bien du mal à se remettre. Un coup qui fait date et qui prend valeur de trauma. Trauma, le mot en psychanalyse s'est chargé d'ambiguïté, hésitant entre la "réalité" et l'impact psychique, et conduisant trop souvent à un modèle simpliste de causalité.

Le champ de la périnatalité, son importance et son développement récent, invite à la fois à reprendre la question et à interroger les fondamentaux de la psychanalyse.

Tarifs

  • Sur inscription. Nombre de places limité.
  • Participation aux frais 50 € ; étudiants : 10 €.
  • Chèque à l'ordre du GRPC à adresser au Secrétariat du CEPP, Université Paris Diderot Paris 7, UFR SHC, 26, rue de Paradis, 75480 Paris Cedex 10
Lire la suite

« L'infantile dans tous ses états » Lyon 06/03/10

18 Janvier 2010 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Les analystes de l'APF à Lyon
en présence de Laurence Kahn
proposent une rencontre sur le thème :
« L'infantile dans tous ses états »

L’infantile est le sexuel inconscient présent chez l’enfant et chez l’adulte. Il est, et n’a pas d’âge; il est la source du désir et du mouvement de la vie. Mouvement qui peut se figer, faire du sur-place ou revenir en arrière vers des objets que le sujet ne peut pas perdre.
 
Le désir infantile tente de s’actualiser dans et par le transfert sur la scène analytique. Le psychanalyste est pris dans cette "arène" où se déploie la sauvagerie des inconscients, et les deux protagonistes, chacun de sa place, (re)créent le sens de l’histoire du sujet par le travail de perlaboration.
 
"L’infantile dans tous ses états", comme source et moteur, participe à tout élan créateur.
Conférenciers :
Elisabeth Ciadella, Chantal Lafaurie et Jean-Claude Rolland.



Renseignements et inscriptions :

24, place Dauphine, 75001 Paris
tél : 01 43 29 85 11,
courriel : lapf@wanadoo.fr
Lire la suite

"Le rôle du couple des parents intérieurs"13 et 14/03 Larmor

14 Janvier 2010 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

ARGUMENTAIRE Dès son arrivée dans le monde, à la naissance, le bébé se trouve propulsé sous les feux d'un monde extérieur qui le bombarde de stimuli et expériences de toutes sortes. Ces stimuli et expériences vont être ressentis, vécus par tout son petit être dans son for intérieur.
Le bébé est donc pris d'emblée entre une vie extérieure à lui et une vie intérieure à lui. Parmi ces premières expériences vécues, il y a le tout premier contact avec sa maman, son papa et/ou toute personne qui s'occupe de lui. à ce propos Melanie Klein (1940) écrit  : «En même temps que s'établit la relation de l'enfant, d'abord à sa mère, puis bientôt à son père et à d'autres personnes, se déroulent les "processus d'intériorisation"… C'est-à-dire que le bébé, après avoir incorporé ses parents (par les yeux, le regard, l'ouïe, le toucher, le contact…), les sent comme des personnes vivantes à l'intérieur de son corps…

Et ses parents incorporés deviennent, dans sa pensée, des objets "internes" ou "intérieurs".» Objets "internes" sur lesquels il va pouvoir progressivement s'appuyer en l'absence physique de ses parents, et qui entretiendront le réconfort et la sécurité que ces derniers lui procurent lorsqu'ils sont physiquement et psychiquement présents à ses côtés.
 Ainsi, chaque enfant, en fonction des événements de sa vie extérieure et de ce qu'il en fait dans son for intérieur, va développer son propre «paysage intérieur» (G. Williams 1997), un paysage peuplé d'«objets» à la nature et aux qualités variables.
Ces objets vont influer «de l'intérieur» sur son comportement : suivant leur qualité, ils favoriseront son développement ou au contraire seront un obstacle à celui-ci.

 Tout au long de ces journées de travail, à travers la présentation de différentes situations cliniques et d'observation d'enfants, nous nous attacherons à suivre les processus qui permettent à l'enfant d'élaborer dans son monde intérieur des figures parentales fiables et sûres, essentielles à son développement.

Les deux conférences de Margaret Rustin et de Michael Rustin viendront éclairer notre compréhension et étayer notre réflexion sur ces aspects fondamentaux du développement de l'enfant.

PROGRAMME DES JOURNEES
 Samedi 13 mars 2010
 
09h00 Ouverture des Journées – Introduction par Odile Gavériaux (TSP)
09h15 Présentation d'une observation d'un enfant à la crèche par Myriam Chuine, psychologue à l'ITES de Brest [Finistère] ITES-CEMH/Cours d'Observation
10h45 Pause
 11h15 «Pourquoi tu m'en veux ?» Comment traduire le monde interne d'un petit garçon en famille d'accueil par Brigitte Corre, infirmière, et Dr Maria Squillante, pédopsychiatre, CHU Brest [Finistère]
 12h45 Pause déjeuner
 14h30 Présentation d'un travail à domicile avec un enfant de 4 ans : comment un enfant atteint d'une maladie grave utilise l'espace des visites hebdomadaires à domicile pour mettre en scène son monde interne par Anne-Marie Fayolle, psychomotricienne, CH Laval [Mayenne] DEOP
 16h00 Pause
 16h30 Conférence : «Les objets internes – Leur variété» par Michael Rustin, professeur en sociologie à l'Université d'East London, qui s'appuiera sur des exemples tirés de l'art, du cinéma, de la musique
18h00 Fin de la journée

Dimanche 14 mars 2010 
09h00 Présentation d'une prise en charge en psychothérapie Un enfant de 4 ans au comportement violent en plein labeur pour arriver à faire de la place dans son monde interne à des représentations parentales fiables par Claudine Pogossian, psychologue au CAMSP Brest [Finistère] ITES-CEMH/Cours d'observation
10h30 Pause
11h00 Conférence : «Objets parentaux endommagés – Le potentiel réparateur de la psychothérapie psychanalytique» par Margaret Rustin, psychothérapeute d'enfants (TSP – ACP) Tavistock Clinic
12h30 Tour de table – Conclusion des Journées

 Les présentations et les lectures seront suivies d'une discussion à laquelle tous les participants sont largement conviés (traduction assurée)

inscriptions link
Lire la suite

Violences dans les groupes ... 20 et 21/03 Paris

14 Janvier 2010 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Violences dans les groupes, les familles, les institutions
Samedi 20 mars 2010

8h30 – Accueil

 

9 h 15 -  Ouverture : André Sirota

 

9h30 – 10h45 - Pierre Benghozi : 

La Violence n'est pas l'agressivité :

une perspective psychanalytique des liens"

Discutante : Ophélia Avron

 

11 h -11h30      Pause

 

11 h 15 - 12h30 - Claudine Vacheret :

Apports de la théorie de la « violence fondamentale » au groupe

Discutant  : Philippe Robert

 

12 h 30 - Déjeuner libre

 

14 h 30 -15h 30  - Salomon Resnik :

Le narcissisme destructeur

Discutant : Guy Gimenez

 

15 h 30 -15 h 45 Pause

 

15 h 45 –  17h30 -              Les Ateliers

 

 - L'institution soignante engendre-t-elle de la violence ? Ophélia Avron et Martine Weil

 

 - Souffrance de l'enfant - Violence familiale. 

Bernard Chouvier, Laurence Barrer, Véronique Masuy

 et Eliane Moulin

 

 -  Trauma, « résilience » et famille. Alberto Eiguer,

 

 - La violence des bébés et les souffrances primitives, un enjeu intersubjectif groupal, familial et institutionnel. Elisabeth Bayart-Darchis, Rose Angelique Belot et Denis Mellier

 

 - Effets transférentiels de la violence familiale dans le groupe thérapeutique. Rosa Jaïtin

 

 - Un groupe à visée évolutive pour des auteurs de violences conjugales en Nouvelle-Calédonie. Grégoire Thibouville

 

 

18 h  - Assemblée Générale

de la  S. F. P. P. G.


Dimanche 21 mars 2010

9h 00 – Accueil

9 h 15 – 10h30 : Claudine Blanchard-Laville :

À l’écoute des enseignants

Du malentendu à la rupture du lien didactique

Discutant : Joseph Charbit 

 

10 h 30-11h         Pause

 

11 h – 12h15 : André Sirota :

L’entrée en groupe et en « relation » par effraction

Discutant : Jean-Pierre Vidal

 

12 h 15-12h30 : Conclusions et annonces des activités à venir.


Inscriptions ici





 

Lire la suite

"Contre l'uniforme mental"

14 Janvier 2010 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #livres

Pour l’auteur de cet essai engagé, le discours cognitivo-comportemental dans la psychologie clinique et la psychiatrie est une « lobotomisation théorique » et un « prêt-à-porter » intellectuel assorti au « politiquement correct » ambiant qui veut éliminer la réflexion apportée par la psychopathologie psychanalytique.

Or, selon lui, l’épistémologie scientifique de ce quantitativisme est obsolète concernant la vie psychique : du fait du développement des sciences de l'auto-organisation, des théories du chaos déterministe, du connexionnisme neuroscientifique et du darwinisme neuronal, c’est plutôt aujourd’hui l’œuvre théorique de Sigmund Freud et la psychanalyse qui se trouvent être en mesure de se voir reliées au domaine scientifique, en particulier celle des sciences de la complexité.

Après une critique du quantitativisme auquel conduit, dans la clinique, le neurocognitivisme actuel, l’ouvrage cherche à montrer combien nombre d’hypothèses freudiennes (sur l’associationnisme cérébral et psychique, la mémoire, le refoulement, l’inconscient, les liens entre émotion, souvenir et acte moteur, les fonctions du rêve) sont aujourd’hui validées par les neurosciences.

    

 


 


Lire la suite
1 2 > >>