Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sandor Ferenczi, un pionnier de la clinique - Pierre Sabourin

30 Mars 2011 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #livres

 

Préface de Judith Dupont

« Incorrigible thérapeute », comme il se désignait lui-même, disciple et correspondant préféré de Freud, créatif sans être dissident, il a su ouvrir de nouvelles perspectives pour la psychanalyse, surtout en montrant la confusion fréquente entre les langues de l’adulte et celles de l’enfance.

Son enthousiasme et son optimisme ont été mal tolérés par le conservatisme et l’esprit de sérieux des pionniers de la psychanalyse, et son œuvre a connu des résistances inouïes de la part du milieu analytique. Pourtant, il invente la bioanalyse et pose ainsi les fondements de toute psychosomatique, et sa clinique des traumas a ouvert la psychanalyse aux traitements des psychoses. Son grand livre, Thalassa, ouvre des perspectives nouvelles qui sont de plus en plus présentes dans les sciences contemporaines.

De précieux témoignages concluent et enrichissent cet ouvrage indispensable pour ceux qui veulent s’initier à l’originalité et à la profondeur de l’œuvre de Ferenczi.

Psychiatre, psychanalyste, Pierre Sabourin est l’auteur d’une thèse sur Lewis Carroll et a participé à la traduction des Œuvres complètes de Ferenczi aux éditions Payot et aux traductions des correspondances Freud-Ferenczi, chez Calmann-Lévy, et Freud-Groddeck, chez Payot. Il a notamment publié : La Violence impensable (en coll. avec Frédérique Gruyer et Martine Nisse), Paris, Nathan, 1991 ; Quand la famille marche sur la tête (en coll. avec Martine Nisse), Paris, Seuil, 2004.

Éditions : Campagne première

Lire la suite

Conférence de Jean Cooren 09/04 Lille 3

27 Mars 2011 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

L'ASSOCIATION DES PSYCHOLOGUES CLINICIENS DE LILLE 3

A le plaisir de vous inviter à la prochaine conférence  de l'Association qui aura lieu  à l'Université de Lille 3, Villeneuve d'Ascq, sortie Pont de bois. (Bâtiment A, 4e étage de l'UFR de Psychologie) Entrée libre

Conférences du « Samedi matin » 

Le samedi 9 avril de 10h à 12h salle A2 519 :A propos de son livre : « L'ordinaire de la cruauté »Par Jean Cooren, psychanalyste.

Réécrire la cruauté 
La vie/la mort sont présentes dans le quotidien, et elles hantent notre Histoire et notre Culture. Ainsi il arrive que des paroles, des situations individuelles ou des évènements collectifs fassent davantage « trauma », ne parvenant pas à se lier spontanément par/dans/grâce à la parole. Ils demeurent alors en chacun en traces indélébiles, subsistant comme des « trous » dans la mémoire active à partir de laquelle on parle, on associe, on élabore.

 

 

Ces trous dans la pensée, ces « non lieux » de pensée et de parole, traversent les générations, viennent hanter les descendants, se révélant par des actes énigmatiques, des comportements étranges, des symptômes bizarres, que la nosographie médico-psychiatrique se chargera toujours de nommer. Ces trous dans la mémoire/pensée/parole transforment parfois l'individu en un porteur souffre-douleur. Mais ils n'ont pas seulement cette fonction négative, ces trous recèlent en effet sur leurs bords un haut potentiel énergétique, et peuvent être à l'origine d'une grande créativité. Ils participent alors du renouvellement permanent de la Culture, un paradoxe que nous devons soutenir à l'encontre de toute injonction « normative » et de toute illusion a-symptomatique.Mais ces enclaves peuvent aussi être porteuses de mort, autant pour l'individu que pour la collectivité. Ainsi quand elles se greffent sur les pouvoirs en place et se développent en des nœuds d'emprise, elles infiltrent un peu à la fois les institutions et la société, y créant de graves dysfonctionnements, à l'origine de désordres d'autant plus cruels qu'ils sont toujours « justifiables » par l'anonymat de l'économie, la nécessité de l'ordre, ou la raison d'État. La psychanalyse, en sa théorie et en sa pratique, ne saurait se montrer indifférente à l'impact individuel et collectif de ces écritures individuelles et collectives du « malheur ». Ce serait oublier que ces écritures sont aussi au fondement du désir.Écritures multiformes, corporelles, verbales ou hiéroglyphiques, leur déchiffrement devient possible à la condition que l'on veuille bien y prêter attention. Le « temps hors-temps » qui est celui de la séance constitue en effet un dispositif transférentiel favorable pour accueillir ce « jeu » individuel de la vie/ la mort mais aussi l'apparent « hors texte » social et politique qui ne cesse pourtant de s'écrire en chacun. Ces écritures peuvent se réécrire autrement, à l'aune du transfert, et mettre la pulsion de mort davantage au service de la vie et de l'avènement d'une démocratie toujours à venir.La psychanalyse accomplira d'autant mieux cette tâche qu'elle aura su déconstruire en elle-même ses propres fantômes et son attachement atavique à un type néolibéral de société. 
                                                                                                                          Jean Cooren

A noter aussi

Le samedi 14 mai de 10h à 12h salle A2 519 :
« Le rire à l'épreuve de l'inconscient »
Par Anne Bourgain, psychanalyste, MCF-HDR en psychopathologie Paris 13

Lire la suite

Cycles de conférences 2011 Psyfa Paris

24 Mars 2011 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

  • UNIVERSITE PARIS DESCARTES
    71 Av. Edouard Vaillant 92100 BOULOGNE BILLANCOURT
  • (Métro Marcel Sembat)
  • Le samedi à partir de 16 heures
  • Ces conférences se dérouleront sous la forme
    d’une table ronde ouverte au débat et aux échanges avec le public
ATTENTION: Première conférence samedi 26 mars


 
samedi 26 mars 2011 Jean G. LEMAIRE
"Identité et Emprise à partir des thérapies de couple et de famille"
 
samedi 30 avril 2011 M. Aline AMADO
Marthe BARRACO
"Du jeu au je, et après?"
 
samedi 18 juin 2011 Florence BECAR
"La parole au risque de la sexualité: représentations de l'autre à l'adolescence"
 
samedi  1 octobre 2011
Christine LEPRINCE "L'adolescence, fiction et ouverture"




















Tarifs

  • Individuels: 15 €
  • Etudiants: 7€
  • Formation permanente: 20 €

  • Cycle complet ( 4 conférences )
  • 40 € (individuel )
  • 20 € (étudiants)
  • 70 € (formation continue )
Gratuit pour les membres de PSYFA à jour de leur cotisation 2009

Coordinatrice : M.A. AMADO Tél 01 39 25 02 27

 

Lire la suite

"ENTRE INDIVIDUEL ET GROUPAL" 20 et 21/05 Auxerre

20 Mars 2011 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Toute pratique de groupe se confronte à une question récurrente, celle de la prise en compte de la dimension groupale et/ou de la problématique individuelle.

 De ce choix dépend en partie le cadre-dispositif qui sera mis en place. Les diverses approches sont en nombre limité, à savoir : psychothérapie individuelle au sein d’un groupe, psychothérapie par le groupe ou travail sur l’articulation entre l’individu et les phénomènes de groupe.

Mais du point de vue clinique ces distinctions ne sont pas aussi évidentes. Quant à l’approche théorique, si des avancées ont été proposées, elles méritent encore d’être interrogées.

Nous souhaitons lors de ce congrès faire débattre sur ce thème les participants, à partir des expériences cliniques diverses : groupes d’association libre (enfants, adolescents, adultes), thérapies familiales, interventions institutionnelles, groupes avec médiateurs… mais aussi à partir des approches théoriques et méthodologiques qui sont proposées par divers auteurs.

PROGRAMME 

Vendredi 20 mai 2011

Cinéma « Le Casino » - Boulevard du 11 novembre 

9 h - 9 h 30 - Accueil

9 h 30 - Ouverture du congrès 

Jean-Bernard Chapelièr : « Pourquoi l’approche groupale avec les enfants et les adolescents ? » 

10 h - Bernard Brusset : « La projection : le dedans et le dehors »1

0 h 30 - Discussion 

10 h 45 - René Kaës : « Entre le sujet et le groupe, trois espaces de réalité psychique : comment les penser avec la psychanalyse ? »

11 h 15 - Discussion 

11 h 30 - André Missenard, Blandine Guettier  : « La pluralité des personnes psychiques dans le groupe et dans d’individu »

12 h - DiscussionModérateur : Pierrette Laurent  

12 h 15 - 14 h 30 - Repas libre

14 h 30 - Introduction : Pierre Ferrari 

14 h 45 - François Sacco : « Groupe et/ou individu dans le psychodrame »

15 h 15 - Discussion 

15 h 30 - Ophélia Avron : « L’émotionnalité participative »1

6 h - Discussion Modérateur : Dominique Quélin Souligoux 

16 h 15 - 16 h 45 - Pause

16 h 45 - Anelise Fredenrich : « Aux frontières de l’individuel et du groupal »  

17 h 15 - Gilles Amado : « Le travail individuel et le groupe : une rencontre thérapeutique ? »  

Discutant : Jean-Jacques Grappin

18 h - Fin des travaux  

Samedi 21 mai 2011

Cinéma « Le Casino » - Boulevard du 11 novembre

9 h 15 - Début des travaux

9 h 15 - Evelyn Granjon : « Le rôle des alliances inconscientes dans les processus d’individuation et Thérapie Familiale Psychanalytique »

9 h 45 - DiscussionDiscutant : Jean-Pierre CaillotModérateur : Nadia Kacha 

10 h - 10 h 30 - Pause 

10 h 30 - 12 h 15 - Table ronde 

Hervé Chapellière : « Autour de l’émergence de fantasmes sexuels dans les groupes thérapeutiques d’enfants »

Jean-Jacques Poncelet : « Les enveloppes individuelles/ groupales chez les enfants autistes »

Didier Roffat : « Une crise individuelle dans un groupe d'enfants en souffrance de limite »

Discussion

Coordinateur – Discutant   : Didier Chaulet

12 h 15 - 14 h 30 - Repas du congrès (Lycée Saint-Joseph)  

14 h 30 - 16 h 30 - Ateliers

Lycée Saint-Joseph – Boulevard de la Marne

1)      C. Thibaud-Privat, D. Chaulet : « Groupe et médiation »

2)      P. Bourdariat, J.-B. Chapelier : «Le psychodrame, par définition, a lieu en groupe. Mais quel est son ressort ? - et sa visée. »

3)      S. Chaurang, O. Bayle : « Etude de cas par la méthode du jeu psychodramatique »

4)      N. Bayle, P. Pérocheau : « L’individuel existe-t-il dans le groupe ? »

5)      B. Guettier : « De l’interprétation groupale »

6)      E. Emery, J.-J. Poncelet : « Les groupes thérapeutiques avec les enfants souffrant d’autisme »

7)      C. Chabas, D. Quélin Souligoux : « Le groupe de parents : pourquoi ? »

8)      D. Aupetit, M. Sanchez, P. Laurent : « La fonction Alpha du bouc émissaire »

9)      J.-J. Grappin : « Des transferts dans le groupe »

10)   L. Vaucelle : « La résonance en groupe. De l'éprouvé à la représentation, une expérience à vivre »

11)   N. Babillot, S. Lamare, A. Ducret : « Groupes de parents : le poids du groupe dans le traitement de l’anorexie”

12)   D. Roffat, C. Juptner : « Rythme individuel et rythme groupal, le travail thérapeutique d'accordage dans un groupe d'enfants autistes »

13)   C. Thomas : « Des modes d’intervention en groupe : quelle intervention groupale ? »

16 h 45 - 18 h - Conseil Général (face Lycée Saint-Joseph)

Blandine Guettier, Serge Chaurang : « Au terme du congrès, quelles perspectives ? »

Catherine Thibaud-Privat : Hommage 

18 h - Pot de départ  

Lire la suite

Infos pétition

6 Mars 2011 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #infos

Bonjour,

 

 

Les psychologues ont fait grève et ont manifesté le vendredi 28 janvier 2011 pour dénoncer les points suivants :

 

 -La précarisation généralisée de la profession

- La circulaire du 4 mai 2010 portant atteinte au statut de la fonction publique (temps FIR)

- Le décret du 20 mai 2010 relatif au titre de psychothérapeute qui disqualifie la formation de psychologue

- Les salaires incompatibles avec le niveau de formation.

 

 Le groupe GRPC (groupe de réflexion de psychologues sur le concours) nous a envoyé une pétition. Ce groupe a déjà interpellé l’ARS, le Ministre de la santé, des Députés et Sénateurs du Rhône et dénonce la précarisation de la profession au niveau de l’hôpital public.

 

Nous relayons l'information et vous invitons à signer cette pétition qui s'intitule :

«NON à la précarisation des psychologues et du soin psychique» pour inciter les directions d’établissement à ouvrir les concours nécessaires comme elles en ont maintenant la possibilité.

 

Par ailleurs la fédération santé sociaux CFDT a interpellé le ministre du travail, de la santé et de l’emploi sur la circulaire du 4 mai 2010 relative à la situation des psychologues dans la FPH

 

Vous pouvez lire l'argument et souscrire à cette pétition du GRPC par ce lien

 

http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2011N6537

Lire la suite