Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rappel Séminaire"Groupe et psychanalyse" Wimereux 01/12

28 Novembre 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Nous naissons, vivons, travaillons dans des groupes.

Depuis maintenant 10 ans, l’association Echoterra a tenté de développer un regard sur les pratiques de groupe, par l’intermédiaire de ces conférences et de ces journées de sensibilisation à la dynamique de groupe et au psychodrame.

Les notions relatives au groupe nous semblent cependant toujours bien trop absentes des formations alors que dans le même temps, liées à une forte demande des institutions, les pratiques de groupe se développent, se diversifient  (groupes de parole, avec médiateurs, avec ou sans visée thérapeutique, groupe d’analyses des pratiques, thérapies familiales etc.…) et touchent des publics très diversifiés (enfants, ados, hommes violents, et personnes âgées).

 

Ces nombreux dispositifs se développent bien souvent sans référentiel théorique.

C’est pourquoi l’association Echoterra se lance dans l’organisation d’un séminaire « Groupe et psychanalyse », celui-ci sera animé par Laurent Rompteaux, psychologue, thérapeute familial et psychodramatiste (membre de l’Association Internationale de Psychanalyse du Couple et de la Famille), chargé d’enseignement à l’Institut Catholique de Lille.

Ce séminaire s’adresse aux étudiants et professionnels désireux d’interroger la question du groupe (psychiatres, psychologues, éducateurs, infirmiers, enseignants etc..).

Il se tiendra 3 à 4 fois dans l’année au Centre Socio Culturel Audrey Bartier, rue du Baston à Wimereux, le Samedi matin de 10h à 12h

L’entrée est libre et gratuite.

Le séminaire alternera des relectures de textes fondamentaux avec des expériences cliniques.

La première rencontre aura lieu le Samedi 01 Décembre autour d’une introduction au sujet et une relecture de « Psychologie des foules et analyse du Moi » de Freud (1921).

Les séances suivantes aborderont les liens entre la psychanalyse et la sociologie ; le regard des philosophes sur le groupe à travers les écrits d’Elias Canetti, et les premières expériences de groupe de Didier Anzieu « Le psychodrame analytique chez l’enfant » et Gérard Decherf « Œdipe en groupe ».

Plus de renseignements au 06.32.16.52.80

Lire la suite

Décès de Steven Wainrib

28 Novembre 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #infos

Chers amis,

Je vous annonce la triste nouvelle du décès de Steven Wainrib, survenu le 20 novembre 2012. Avec lui disparaît un ami apprécié. Membre actif du Collège de Psychanalyse Groupale et Familiale, il a été l’un des premiers à avoir compris que la création de l’association internationale devait passer une entente entre les sociétés françaises et ensuite par des rassemblements semblables dans d’autres pays (Italie, Brésil, Argentine, Espagne, Portugal…). Il a œuvré dans ce sens avec succès dès 2004 travaillant au sein du groupe inter-associatif français, qui a jeté les bases de ce projet se soldant par la fondation de l’Association internationale de psychanalyse de couple et de famille le 4 août 2006 à Montréal. Le conseil scientifique de l’AIPCF le comptait parmi ses membres.

Homme de dialogue, il était un fin théoricien et un praticien sachant se centrer sur ce qui est déterminant pour la mutation dans la cure. Nous avons eu des conversations fleuve qui me restent gravées comme des moments lumineux.

Voici quelques notes proposées par le président de la Société Psychanalytique de Paris :

« […] Steven Wainrib, membre titulaire formateur, était membre du conseil d’administration et occupait la fonction de co-secrétaire scientifique. Il fut membre du comité d’évaluation de 2009 à 2010. Il a créé le premier site internet de la SPP et en a assuré la responsabilité de 1998 à 2004. »

Nous transmettons nos sincères condoléances à ses proches et amis.

Mes amitiés à tous,

Dr. Alberto Eiguer, président de l’AIPCF.

 

Quelques-uns de ses travaux/Some works/Algunos trabajos :

 

WAINRIB Steven Les défenses trans-subjectives / Steven WAINRIB in Le Coq-Héron, n° 102 (1987)

WAINRIB Steven Thérapie familiale (suite). Quelles neutralités ? Quelles pratiques ? Quels modèles théoriques ? - Les liens dangereux. / Steven WAINRIB in Psychanalystes(Revue du Collège des Psychanalystes), n° 37 (1990)

WAINRIB Steven Qu'est-ce qui fait qu'il y a changement en psychodrame analytique ? / Steven WAINRIB in Psychodrame analytique, conférences (1998)

WAINRIB Steven La répétition en jeu / Steven WAINRIB in Groupal, n° 8 (2001)

WAINRIB Steven Quand la question de l'autorité vient se poser au psychanalyste / Steven WAINRIB in Groupal, n° 10 (2002)

WAINRIB Steven Des familles qui vous collent à la peau : les liens trans-subjectifs / Steven WAINRIB in Revue Française de Psychanalyse, vol. 66, n° 1 (2002)

WAINRIB Steven L'incitation au sadisme / Steven WAINRIB in Revue Française de Psychanalyse, vol. 66, n° 4 (2002)

WAINRIB Steven Solutions perverses, malaise dans le contre-transfert / Steven WAINRIB in Groupal, n° 13 (2003)

WAINRIB Steven Les ruses de l'imaginaire groupal / Steven WAINRIB in Groupal, n° 16 (2004)

WAINRIB Steven Le trans-subjectif / Steven WAINRIB in Groupal, n° 16 (2004)

WAINRIB Steven Les ambiguïtés de la séduction / Steven WAINRIB in Dialogue, n° 164 (2004)

WAINRIB Steven Là où Ça joue / Steven WAINRIB in Revue Française de Psychanalyse, vol. 68, n° 1 (2004)

WAINRIB Steven L'imposition de rôle / Steven WAINRIB in Groupal, n° 17 (2005)

WAINRIB Steven Is psychoanalysis a matter of subjectivation ? / Steven WAINRIB in International Journal of Psycho-Analysis, vol. 93, n° 5 (2012)

WAINRIB Steven (2005),« La psychanalyse familiale avec jeu psychodramatique », Le Divan familial, 15, 97-109.

WAINRIB Steven (2006), « La rencontre analytique avec les familles, notes sur le transfert trans-subjectif »,Le Divan familial, 17, 87-95.

 

 

 

Lire la suite

Indispensable le nouveau Kaës

25 Novembre 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #livres

Le Malêtre

Le Malêtre

Collection: Psychismes, Dunod
2012 - 280 pages - 156x240 mm
EAN13 : 9782100581825

« Le monde a changé : la psychanalyse qui organisait la vision de Freud a elle aussi changé, et avec elle la compréhension du Malaise dans la culture.Dans cet essai, je voudrais mettre à contribution les ressources de la psychanalyse contemporaine pour comprendre comment les nouvelles formes de la souffrance psychique et du malêtre de notre temps ont partie liée avec les mutations qui ont ébranlé le monde dans lequel nous vivons et dans lequel vivront nos descendants. Ces ressources sont fondées pour une part essentielle sur les connaissances qui nous viennent de la pratiquepsychanalytique lorsqu’elle s’engage dans un travail avec les groupes, les familles et les institutions. Les articulations entre les formations et les processus psychiques qui se développent dans les groupes (qui ne se développent pas sans les groupes) et la structuration du monde interne peuvent alors être mises au jour et nous doter d’autres vues sur le malêtre. Malêtre : autre chose qu’un malaise, plutôt une mise en question de la capacité d’être et d’exister en suffisant accord avec soi-même, avec les autres et avec le monde. Au-delà des dérives alarmistes ou déficitaires, il y a à penser ce que peut et ne peut pas la psychanalyse, face au malêtre, tant qu’il fait jour. »

Sommaire L'homme désaccordé. Les modernités et la modernité. Le malaise dans la culture et la souffrance psychique d'origine sociale. Sources du malêtre contemporain : post-modernité et hypermodernité. Pour penser le malêtre avec la psychanalyse contemporaine. Pulsions et sexualité. Douleur et triomphe de Narcisse. Enveloppes, limites, contenance et transitionnalité. Malaise dans les identifications, incertitudes de l'identité. Urgence, agirs et travail de pensée. Idéaux et maladies de l'idéalité. Violence et défiance

Biographie des auteurs
René Kaës - psychanalyste et professeur émérite de psychologie et de psychopathologie clinique à l’université Lyon II, membre du CEFFRAP

Publics

Psychanalystes, psychologues, psychothérapeutes, psychiatres.

Lire la suite

Séminaire"Groupe et psychanalyse" Wimereux 01/12

6 Novembre 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Nous naissons, vivons, travaillons dans des groupes.

Depuis maintenant 10 ans, l’association Echoterra a tenté de développer un regard sur les pratiques de groupe, par l’intermédiaire de ces conférences et de ces  journées de sensibilisation à la dynamique de groupe et au psychodrame.

Les notions relatives au groupe nous semblent cependant toujours bien trop absentes des formations alors que dans le même temps, liées à une forte demande des institutions, les pratiques de groupe se développent, se diversifient  (groupes de parole, avec médiateurs, avec ou sans visée thérapeutique, groupe d’analyses des pratiques, thérapies familiales etc.…) et touchent des publics très diversifiés (enfants, ados, hommes violents, et personnes âgées).

 

Ces nombreux dispositifs se développent bien souvent sans référentiel théorique.

C’est pourquoi l’association Echoterra se lance dans l’organisation d’un séminaire « Groupe et psychanalyse », celui-ci sera animé par Laurent Rompteaux, psychologue, thérapeute familial et psychodramatiste (membre de l’Association Internationale de Psychanalyse du Couple et de la Famille), chargé d’enseignement à l’Institut Catholique de Lille.

Ce séminaire s’adresse aux étudiants et professionnels désireux d’interroger la question du groupe (psychiatres, psychologues, éducateurs, infirmiers, enseignants etc..).

Il se tiendra 3 à 4 fois dans l’année au Centre Socio Culturel Audrey Bartier, rue du Baston à Wimereux, le Samedi matin de 10h à 12h

L’entrée est libre et gratuite.

Le séminaire alternera des relectures de textes fondamentaux avec des expériences cliniques.

La première rencontre aura lieu le Samedi 01 Décembre autour d’une introduction au sujet et une relecture de « Psychologie des foules et analyse du Moi » de Freud (1921).

Les séances suivantes aborderont les liens entre la psychanalyse et la sociologie ; le regard des philosophes sur le groupe à travers les écrits d’Elias Canetti, et les premières expériences de groupe de Didier Anzieu « Le psychodrame analytique chez l’enfant » et Gérard Decherf  « Œdipe en groupe ».

Plus de renseignements au 06.32.16.52.80

Lire la suite

Manifeste pour sortir du mal-être au travail

5 Novembre 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #livres

 

DESCLÉE DE BROUWER


Vincent de Gaulejac
Antoine Mercier


Manifeste pour
sortir du mal-être
au travail
186 p. – 15 euros
En librairie le 5 novembre 2012

C’est un fait, le mal-être au travail est devenu un lieu commun et malheureusement une
réalité qui touche tout le monde et partout, tant dans le secteur privé que dans le public.
Suicides, dépression, burn out, question du harcèlement, pressions de tous ordres, on ne
compte plus les signes de ce phénomène lourd et inquiétant. Serait-ce la fatalité de nos
sociétés postindustrielles ? Faut-il s’y résigner ?
Non, répondent ensemble le psychosociologue Vincent de Gaulejac et le journaliste Antoine
Mercier, dans ce court manifeste qui résonne comme un cri d’alarme.
Il est grand temps de réagir, d’analyser les causes qui ne sont pas réductibles à des seules
variables psychologiques, de mieux conscientiser les acteurs, de bien repérer ce qui peut
ressortir des institutions elles-mêmes ou d’un système qui exige toujours plus des personnes
sans pour autant donner les moyens de le faire.
Avec vivacité, ce livre propose des pistes de réflexion et d’actions concrètes.
Un propos qui devrait avoir un large écho, vu l’actualité du sujet et le renom des auteurs.


Vincent de Gaulejac est sociologue, directeur du Laboratoire de changement social à
l’Université Paris-Diderot. Il a publié notamment Les sources de la honte, L’histoire en
héritage.
Antoine Mercier est journaliste à France-Culture.


Table
Avant-propos
I. LES RAISONS DU MAL-ÊTRE
1. La pression, l’intensification du travail, la
culture de l’urgence
2. L’instrumentalisation, la maltraitance
institutionnelle
3. L’obsession évaluatrice et la
quantophrénie (maladie de la mesure)
4. La multiplication des injonctions
paradoxales
5. La norme comme idéal et l’exigence du
toujours plus
6. L’individualisation, l’isolement, la lutte
des places
7. La dégradation de l’amour du métier
8. La perte de sens
9. Des formes de reconnaissance qui
génèrent une insatisfaction chronique
10. La menace, l’insécurité et la logique
d’obsolescence
11. La crise des valeurs, les malversations et
les conflits de loyauté
12. La coupure Top and Down
II. SYMPTOMATOLOGIE : FAITES LE
TEST !
III. AUX ORIGINES DE LA
RÉVOLUTION MANAGÉRIALE »
1. Une instrumentalisation du capital humain
2. De la théorie à la pratique
3. Du privé au public
4. Du public à la politique
5. Une idéologie naturalisée
6. Pourquoi le mal-être empire depuis deux
décennies ?
IV. COMMENT EN SORTIR ?
Ce que chacun peut faire individuellement
1. D’abord se protéger sans se résigner
2. Comprendre la nature de l’idéologie
managériale
3. Refuser le psychologisme et
l’individualisation
4. Dénoncer les ravages de la compétition
permanente et de la course à l’excellence
5. Apprendre à se dégager des paradoxes
6. Combattre les illusions de la mesure et la
fausse objectivité
7. Savoir dire « non ! »
Ce que l’on peut faire collectivement
8. Faire confiance au sujet dans l’action
collective
9. Redonner du sens à l’activité
10. Contrer le règne de l’expertise des
grands cabinets de consultants
11. Repenser l’évaluation
12. Protéger la santé au travail en traitant les
organisations pathogènes
13. Redonner au management son rôle
central : l’art de la médiation
14. Retrouver le plaisir au travail et l’amour
du métier
Ce que l’on peut faire politiquement
15. Combattre l’utilitarisme et le positivisme
16. Restaurer la confiance en rééquilibrant
les pouvoirs dans l’organisation du travail
17. Lutter contre la « création destructrice »
18. Rééquilibrer les intérêts privés et
l’intérêt général
19. Promouvoir l’économie solidaire contre
la société de marché
20. Une autre révolution managériale
au service d’un monde commun
Conclusion
Bibliographie

Lire la suite

Figures du héros et logique de l’inconscient PARIS 19/01/2013

3 Novembre 2012 , Rédigé par laurent rompteaux

Figures du héros et logique de l’inconscient  (De près et de loin)

Samedi 19 Janvier 2013

Seconde journée du Cercle International d’Anthropologie Psychanalytique organisée  avec Espace Analytique

Sous la direction de Markos Zafiropoulos

- Matin -

9h-9h15 : Markos Zafiropoulos Présentation de la journée 

9h15-12 h : Le héros  et le sujet de l’inconscient

 Paul Laurent Assoun : De l’imposture maternelle à l’exploit : le héros, le père et les masses.

 Markos Zafiropoulos : Les figures du héros : de Freud à  Lacan.

Kevin Poezevara : Superman ou la réinvention du héros dans la modernité (adolescence et héroïsme)

Débat : Patrick Landman - point de vue et débat avec la salle

Maria-Luiza Deleur : Antonio Conselheiro la psychose fondatrice d’une cité dans le sertão brésilien.

Didier Mavinga-Lake : Du fétichisme à l’adoption du héros christique en Afrique centrale

Débat : Marielle David - point de vue et débat avec la salle.

- Après-midi -

 (14h-17h30) : Clinique de  l’acte

Fethi Benslama : L’acte de Bouazizi,  Soudain la révolution !

Maria Otero-Rossi : Argentine les enfants des héros disparus

Elizabeth Rumi : Charlotte Corday une héroïne cornélienne (une femme héroïque)

Débat : Guy Sapriel -  point de vue et débat avec la salle.

Marina Koussouri : le crime d’honneur de Nikos Koemtzis (idéal et morbidité)

Elisa Renno dos Mares Guia et Mariana Orlandi : Le désir de Macunaima un héros -« sans caractère » ?

 Débat : Alain Vanier - point de vue et débat avec la salle.

17h15 – 17h30 : Conclusions

-lieu : Espace Analytique 12 rue de Bourgogne 75007-

Cotisants du CIAP et d’Espace Analytique : s’inscrire en adressant un mail à iralma@club-internet.fr. Autres participants : s’inscrire en adressant un chèque de 40 € à l’ordre du CIAP à René Sarfati : 10 rue Lécluse 75017 Paris (étudiants 15€).

Lire la suite