Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CONFÉRENCES THÉMATIQUES DU CIPA 2011/2012

14 Août 2011 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Trois conférences sous la direction d’Emmanuel Diet
« Problématiques cliniques de l’hypermodernité (2) – Le retour du trauma dans l’hypermodernité »
les samedis 8 octobre 2011, 21 janvier 2012 et 17 mars 2012, de 14h à 17h

 
Le CIPA propose pour l’année 2011/2012 dans le cadre de sa Formation une série de trois conférences à destination des psychanalystes, psychiatres et psychologues cliniciens, et plus largement de tous les professionnels de la relation concernés par le devenir des logiques et des configurations de l’inconscient et de la subjectivité dans la culture.
Les sessions de ce cycle théorico-clinique comprendront, lors de chaque rencontre, deux exposés-conférences, une discussion par un tiers et des échanges avec les participants, dans le souci constant de mettre en lien préoccupations cliniques et hypothèses théoriques dans la référence fondatrice au paradigme psychanalytique, au rythme de trois samedis après-midis par année universitaire. Cette année, nous interrogerons le statut du trauma et du traumatisme à partir de la crise anthropologique que suscite l’hypermodernité libérale obligeant à reconsidérer le lien entre pulsion, perception et trauma et à mettre au travail la métapsychologie freudienne dans la clinique des violences sociopoliques, culturelles, institutionnelles et familiales. Nous travaillerons à l’élaboration de toutes ces questions à travers la clinique, face aux tentations victimaires et sécuritaires.

 
Emmanuel Diet, Psychanalyste membre du CIPA, Analyste de groupe et d’institution (Transition),
Chercheur associé du CRPPC de l’Université Lyon 2.

 
Samedi 8 octobre 2011, de 14h à 17h :
Actualité du trauma : la théorie psychanalytique dans le social-historique
Le retour du réel : entre le victimaire et le sécuritaire, y-a-t-il un sujet dans l’événement traumatique ?
par Emmanuel Diet
La violence sociale et l’anomie culturelle destructrices des métacadres symboliques sont à l’origine du resurgissement traumatique du refoulé, du dénié ou du clivé en travail dans le lien social. Dans leur problématique complémentarité, les idéologies victimaire et sécuritaire diffusent et mettent en pratique une conception mécanique de l’événement traumatique, de sa destructivité et de son traitement, excluant la dimension inconsciente, économique et fantasmatique qui le transforme en trauma psychique dans la dynamique de l’après-coup. C’est à rappeler cette complexité subjective et à préciser ses conséquences cliniques et « techniques » que s’attachera l’exposé.

 
Dévastation totalitaire, catastrophe anthropologique et transmission traumatique.
par Jean-Pierre Pinel, Psychothérapeute. Analyste de groupe et d’institution (Transition). Professeur Université Paris XIII.
Après la chute de la dictature, les pays libérés demeurent sous l’emprise de leur passé totalitaire et des traumatismes qu’il a produits dans la culture, les groupes, les familles et les sujets. Il s’agira de décrire et d’analyser les conséquences psychiques et les mécanismes à l’œuvre tels qu’ils se révèlent dans l’après-coup.

 
Discutant : Michel Brouta, Psychanalyste membre du CIPA.

 
Lieu de la conférence :
MEDITEL - salle B
28 boulevard Pasteur
75015 Paris

 
Samedi 21 janvier 2012, de 14h à 17h :
Violence historique et traumatisme psychique
Violences familiales et antécédents de guerres civiles.
par Anne-Lise Diet, Psychanalyste membre du CIPA et de l’Association N. Abraham et M. Torok,
Analyste de groupe et d’institution (Transition).
Nous envisagerons de montrer les effets de violences dans les familles où les parents ou grands parents ont vécu des guerres civiles. On analysera à partir de deux cas cliniques et un cas relaté dans une autobiographie, les conditions contextuelles historiques des faits relatés et leur lien avec le déni social et le non traitement collectif des violences de guerre civile. On s’attachera à comprendre la communauté de dénis à l’œuvre.

 
Pratique psychanalytique et violence sociale : problématique des mondes superposés.
par Janine Puget (sous réserve), Psychanalyste (IPA) Membre fondateur de l’Association de Psychologie
et de Psychothérapie de Groupe argentine.
Les situations extrêmes, telles les guerres civiles ou les régimes dictatoriaux, mettent en activité un état de menace qui, dans les liens, la pensée et les conditions d’existence de la subjectivité prend des formes qui dépendent de chaque contexte. En ce qui concerne le cadre psychanalytique il s’avère nécessaire d’en tenir compte surtout quand l’analyste est soumis, dans le réel, aux mêmes menaces ou effractions que subissent ses patients.

 
Discutant : Philippe Robert, Maître de conférences de psychologie clinique (Université René Descartes, Paris V),
Psychanalyste, Analyste de couple et de famille (Psyfa.).


 
Lieu de la conférence :
ASIEM - salle RC
6 rue Albert de Lapparent
75007 Paris

 
Samedi 17 mars 2012, de 14h à 17h
L’engrènement traumatique
L’indéfectible du lien, héritage incestuel transgénérationnel ?
par Christine Gioja Brunerie, Psychanalyste membre du CIPA, Thérapeute de couple.
Quelle est cette étreinte fatale, emprise dont nul ne peut s’échapper dans un couple ou une famille sans craindre de perdre une part vitale de soi ou d’atteindre une part mortelle de l’autre ? Dans quel trauma s’origine cet indéfectible du lien qui ligature entre eux les membres d’une même famille dont l’un des éléments va pourtant tenter de se défaire ? Nous tenterons de saisir les mécanismes à l’œuvre dans la mise en place du lien d’emprise au regard d’une histoire transgénérationnelle relevant du mythe dans toute sa complexité archaïque, en résonance avec l’idéologie de la transparence.

 
L’effondrement traumatique : répétitions et résonances. Un au-delà du trauma ?
par Emmanuel Diet
A partir d’un cas clinique, il s’agira d’exposer l’importance de l’après-coup dans le traumatisme cumulatif, et comment les effets de résonance entre l’archaïque, l’œdipien et l’actuel engendrent des bouleversements économiques et fantasmatiques mettant gravement en danger la vie du Je et ses capacités de résistance. Il s’agira ici de repérer les mécanismes de déliaison activés par le surgissement de l’événement réel et d’interroger les modalités de résilience possibles dans le cadre de la cure et le lien transférentiel.

 
Discutante : May Desbordes, Psychanalyste membre du CIPA.

 
Lieu de la conférence :
ASIEM - salle Guyot
6 rue Albert de Lapparent
75007 Paris

 
TARIFS ET MODALITéS D’INSCRIPTION :
20 euros par conférence
50 euros pour les trois conférences
10 euros par conférence pour les étudiants et les retraités
100 euros pour la Formation professionnelle (le cycle de trois conférences)
entrée libre pour les adhérents

 
Inscriptions auprès de :
Christine Gioja Brunerie, trésorière
23 rue Ernest Renan 75015 Paris
Tél. : 01 47 34 82 38

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

laurent 14/08/2011 10:52


C'était le 400 ème article posté