Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Psychanalyse et psychologie" Ed Campagne première

25 Mai 2011 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #livres

 

Préface d’Élisabeth Roudinesco

Cet ouvrage analyse une double histoire. Celle de la naissance, en France, dans la première moitié du XXe siècle, d’une tradition psychologique qui s’exprimait en termes comportementaux, mais qui ne devait rien au béhaviorisme nord-américain. Ensuite, celle de la constitution de trois disciplines – psychologie, psychiatrie et psychanalyse –, en Argentine, entre 1942 et 1966. D’après Alejandro Dagfal, dans ce pays, c’est la réception de la psychologie française (de Ribot à Janet et surtout de Politzer à Lagache) qui a permis l’élaboration d’un projet humaniste, issu des sciences sociales et de la philosophie, ainsi qu’une relecture singulière de la psychanalyse (d’abord kleinienne, puis lacanienne) par des personnalités telles que Enrique Pichon-Rivière, José Bleger et Oscar Masotta. Ainsi, c’est une véritable révolution intellectuelle qui a eu lieu dans les années 1950 et 1960, où les idées freudiennes se sont implantées dans les systèmes de santé et à l’université. Et alors que les théories cognitivo-comportementales semblent s’imposer en Amérique du Nord et en Europe, l’Argentine, comme la France, échappent partiellement à ce mouvement, en gardant une approche différente de l’étude de la subjectivité.



Alejandro Dagfal est psychologue, docteur en histoire (Paris 7) et chercheur (CONICET). Il est professeur d’histoire de la psychologie aux universités nationales de Buenos Aires et de La Plata. Il a écrit de nombreux travaux (en espagnol, anglais, français et portugais) sur l’histoire de la psychologie, la psychanalyse et la psychiatrie pendant le XXe siècle.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article