Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Meurtres dans la famille 11 et 12/06 Paris

1 Juin 2011 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

PARIS, Colloque de l'AIHP
Samedi 11 et dimanche 12 juin 8h30

Colloque organisé par l’Association internationale d’histoire de la psychanalyse (AIHP) Avec la collaboration de : - École de Psychologues Praticiens (ÉPP) - École doctorale « Recherches en psychanalyse » (Laboratoire CRPMS), Univ. Paris-Diderot

 

Lieu : EPP - 23 rue du Montparnasse- 75006 PARIS-

 

Argument : Refermer sa porte ou ses frontières pour se mettre à l’abri de l’étranger n’est qu’une apparence de prudence qui néglige le danger plus grand encore venu de l’intérieur, qu’il s’agisse de l’espace familial ou du territoire national. Dans ce scénario paranoïde il n’y a pas d’échappatoire possible autre que la destruction de l’autre qui est alors aussi celle de soi-même. Est-ce que la psychanalyse s’est attachée à apporter une réflexion utile à la criminologie dans ce domaine ? Est-ce que ces considérations peuvent étendues à une dimension politologique ?
L’objet de ce colloque donc est de réunir des réflexions et recherches issues de diverses pratiques (psychanalyse, droit, psychologie des collectifs) en partant d’exemples historiques de meurtres commis dans l’espace interne de la famille mais aussi en élargissant le questionnement à la destructivité qui se joue avec le voisin vécu comme trop semblable ou trop proche.
Sur le plan psychanalytique, la dimension métapsychologique de ce que Freud a nommé le « narcissisme des petites différences » et Lacan l’« agressivité spéculaire » constitue des opérateurs conceptuels pour penser ces meurtres qui vont se commettre parce que l’autre est vécu par le sujet comme menaçant son identité par envahissement, avalement, contamination.
Sur le plan de l’histoire de la psychanalyse, il s’agira d’examiner dans la littérature existante les cas qui ont traité cet aspect particulier de la criminalité explicitement ou indirectement. Le but de ce colloque est de prendre la mesure à partir d’un angle précis des approches interactives qui existent et ont existé entre la criminologie et la psychanalyse et ainsi d’initier une recherche plus vaste sur ce thème.

 Sophie de Mijolla-Mellor
 

 

 

Programme : Samedi matin

8 h 30 : accueil

9 h : présentation par Jean-Pierre Chartier et Sophie de Mijolla-Mellor

9 h – 11 h : table ronde sur « Une interaction entre le judiciaire et la psychanalyse est-elle possible? »
Modérateur : Jacques Sédat

9 h 30 : Stamatios Tzitzis, « Humanisme et châtiment »
10 h : Xavier Lameyre, « Une clinique judiciaire pour appréhender le meurtre »
10 h 30 : Sophie de Mijolla-Mellor, « Logique psychanalytique, logique juridique : une possible rencontre ?»

11 h : pause

11 h 30 – 12 h 30 : débat

Samedi après-midi

14 h – 16 h : table ronde sur « Les meurtres sur les parents »
 Modérateur : Rémy Potier

14 h – 14 h 30 : Jean-Pierre Chartier, « Les parents martyrs : petits meurtres en famille »
14 h 30 – 15 h : Véronique Donard, « Sacrifier la mère »
15 h – 16 h : débat

16 h : pause

16 h 30 – 18 h 30 : table ronde sur « Les meurtres sur les enfants »
 Modérateur : Francis Drossart

16 h 30 – 17 h : Loïc Villerbu, « Meurtres sur enfants »
17 h – 17 h 30 : Philippe Bessoles, « Emprise criminelle et figures de l'infantile »

17 h 30 – 18 h 30 : débat

Dimanche matin 9 h – 13 h : table ronde sur « L’étranger du dedans au niveau familial et national »
Modérateur : Nicolas Gougoulis

9 h – 9 h 30 : Vassiliki Christopoulou, « La postérité de Caïn et Abel »
9 h 30 – 10 h : Florian Houssier, « L’enfant idéal, un frère sacrifié. Meurtre, haine et cession altruiste »
10 h – 10 h 30 : débat

10 h 30 : pause

 Modérateur : Sophie de Mijolla-Mellor

11 h – 11 h 30 : Nader Barzin, « Meurtres dans la famille nationale »
11 h 30 – 12h : Daniel Zagury, « Les mécanismes facilitateurs du crime »

12 h – 13 h : débat

13 h : fin du colloque

 

Secrétariat Scientifique : Comité d'organisation : S. de Mijolla-Mellor (ED Recherches en Psychanalyse et AIHP), J.-P. Chartier (EPP), L. Villerbu (Rennes II), X. Lameyre (magistrat, Institut de criminologie, Paris II), S. Tzitzis (Institut de criminologie, Paris II), V. Christopoulou (AIHP), J. Sédat (AIHP)

 

Inscription : INSCRIPTIONS POUR LA JOURNEE

Journée gratuite pour les membres de l’AIHP
60€ pour la journée`(non membre)
30 € demi-journée`(non membre)
15 € étudiants

Chèque à envoyer à l’ordre de l’AIHP à la trésorière, Mme Vassiliki Christopoulou , 28 rue de la Sablière 75014 Paris

Inscription sur place possible dans la limite des places disponible

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article