Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Regards croisés sur la maladie d'alzheimer Lille 08/12

30 Novembre 2008 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Entrée Libre
Villeneuve d'Ascq (Pont de Bois)
Amphi G Bâtiment B Université Lille 3

9h15 Ouverture & accueil des participants
9h45 Le plan Alzheimer et après.....?

Jean Petitpré, Gériatre
Président de France Alzheimer Nord-Hainaut

10h30 Temporalité du vieillissement et finitude. Pour une lecture
anthropologique de la maladie d'Alzheimer

Catherine Réa, Enseignant-chercheur en philosophie 
Université Catholique de Louvain
11h15 Alzheimer, les malades aux portes de la souffrance

Philippe Pitaud, Professeur Associé, Université de Provence
Directeur de l'Institut de gérontologie sociale, Marseille

 

Après-midi Modératrice : Christine Moroni - Laboratoire NCA

14h15 Autonomie du patient, une utopie?

Nathalie Rigaud, Professeur de sociologie
Facultés Universitaires Notre Dame de la Paix - Namur
15h Plaisir et démence. Peut-on construire un projet de vie
en institution sur la recherche de plaisir ?

François Bonnevay, Chef de service de gériatrie
Unité de soins de longue durée Alzheimer, Marmande Tonneins
15h45 L'approche psychothérapique du sujet souffrant
de la maladie d'Alzheimer
Rosa Caron - laboratoire PSITEC
MCF-HDR en psychopathologie et psychologie clinique

 

16h30 Fin de la journée et échanges autour d'un pot

Lire la suite

Le doudou : de l'enfant à l'adulte 28/11 à 20h30 Wimereux

16 Novembre 2008 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Lire la suite

Prochaine invitée d'Echoterra Mathilde Saïet

16 Novembre 2008 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Parce que son ouvrage a su d'abord attiré notre curiosité par sa couverture reprenant Klimt mais aussi par l'originalité de son propos nous avons de suite imaginé une invitation.

Le doudou objet cotoyé mais finalement peu étudié se voit ici interrogé sous un nouvel angle.

La grande originalité du livre de Mathilde Saiet est d'étudier sa persistance chez des femmes devenues adultes du doudou et sa place nécessaire à leur endormissement .






















Une telle richesse et une telle originalité vaut bien une rencontre avec l'auteur dans le cadre de nos conférences.
Evidemment ce sera la dernière conférence pour 2008 ... en attendant 2009 !

Lire la suite

"Accueillir des femmes en détresse"Isabelle Affolter

16 Novembre 2008 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #livres

Paru chez Erès il y a peu, ce petit livre s'attarde sur le quotidien d'un centre d'hébergement féminin . Ne vous attendez pas à un ouvrage clinique, il s'agit ici d'un témoignage où l'histoire des CHRS féminin rencontre les histoires des personnes hébergées .
A travers l'évocation de moments douloureux et de moments tendres c'est toute l'humanité que l'on peut trouver dans ces structures qui s'y trouve dévoilée.
Chapitres courts, percutants, saisissent le lecteur pour en même temps le faire réfléchir sur le travail social et son avenir. 20 ans d'expériences partagées méritaient bien un témoignage.

Lire la suite

Retour sur le colloque "Liberalisme et psychiatrie" Bailleul

16 Novembre 2008 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Un colloque organisé par la CGT ce n'est pas fréquent, à part les débats qui ressemblent plus à des tribunes d'expression, la forme d'un colloque était plutôt respectée. L'assistance était attentive et on apu assiter à quelques bonnes interventions. On retiendra celle de Patrick Coupechoux, dont le livre ci-dessous a eu un grand écho, nous vous en conseillons vivement la lecture .

























Les interventions venaient en défense à la psychiatrie de secteur, attention celle qui a du sens, pas celle qui se résumerait à un vulgaire découpage géographique. Et à la défense du sujet auquel s'oppose l'homme néo-libéral.
La médicalisation à outrance et certains formes de "thérapies" de la réadaptation ont été pointées comme complices de la disparition d'un sujet pensant et désirant . La participation a une forme de controle social existe dans les hopitaux : "je vais t'apprendre à gérer ton stress comme cela tu pourras repartir supporter l'insupportable, sans broncher, repartir dans le système".

Comme toujours l'intervention de Pierre Delion fut percutante, pas de langue de bois mais un engagement constant du côté du Sujet et une inquiétude quand à l'avenir de nos pratiques. Maintenir du lien semble alors primordial dans une société qui va même jusqu'à découper les symptômes pour ne plus entendre le discours du sujet.
Plutôt que de s'enfermer dans un individualisme forcené, Delion propose de réfléchie à l'apprentissage du collectif " au lieu de prendre des anti-dépresseurs, faut prendre du groupe".

Une journée militante ça fait du bien là où de nombreux psy ont eu tendance à penser que la neutralité équivalait à n'avoir d'idées sur rien, surtout pas sur leurs pratiques et leurs places dans la société.
Lire la suite

Retour sur le colloque "Les idéaux et leur pouvoir"

14 Novembre 2008 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

C'est non sans une certaine fierté que Gerard Bonnet a ouvert les 23ème journées d'études de l'EPCI tant cette école d'enseignement a sa place idépendamment des grandes sociétés de psychanalyse tout en ayant des liens avec elles, en cela le travail de l'EPCI ne pouvait trouver qu'écho au sein d'Echoterra.

4 interventions durant la journée, la formule laisse le temps de penser ; le premier à ouvrir la discussion était François Duparc " Vie et mort des idéologies", auteur de "Le mal des idéologies" en 2004, une intervention très riche et fort intéressante, en reliant les idéaux aux 5 grands fantasmes originaires c'est un énorme champ de réflexion qui s'offre à nous. François Duparc s'interroge sur les fantasmes originaires individuels et l'aspect collectif des idéologies, il déclare qu'il ne faut pas oublier la famille : "l' analyse a une fonction collective" ..allez encore un effort lisez les groupalistes, les thérapeutes familiaux psychanalytiques depuis des années ils disent des choses intéréssantes !!

La seconde intervention de Paul-Laurent Assoun fut plus classique, il nous propose comme souvent, une relecture de Freud dont il est un fin connaisseur, il reconnait lui aussi que Freud était un grand théoricien du collectif et qu'il ne faut pas laisser le social aux sociologues .

L'après-midi c'est à Gérard Bonnet d'ouvrir les débats, en interrogeant le rapport des pervers aux idéaux à travers le cas Fourniret qui dans son discours idéalise l'hymen , la question est "Qu'est ce que l'idéal lui a fait pour qu'il lui en veuille ? " . Finalement c'est toute une réflexion sur les pervers qui apparait et qui donne envie de se poursuivre avec plus de temps mais encore une fois Gérard Bonnet a su captiver son auditoire en avançant des idées fortes.

La journée s'est teminée par l'intervention de Jean-Michel Hirt sur "les idéaux religieux aujourd'hui", intervention dense par un grand connaisseur des religions - bref pas comme moi qui fut un peu largué par les références-, j'ai tout de même bien compris les interrogations " en quoi l'effacement du divin modifie t'elle notre notion du mal? " .
Comment passe t'on encore une fois de l'individuel au collectif c'est à dire de la religiosité à la création d'une religion ?

En résumé encore une fois les journées de l'EPCI ont été un bon moment de réflexion.
Lire la suite

Colloque de la SPP sur l'inconscient

11 Novembre 2008 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Seul colloque que l'on présente ce mois-ci faute de temps

La publication des écrits de Freud relèvera bientôt du domaine public. De nombreuses publications paraîtront alors. Il est temps de faire le point sur le thème de l’inconscient freudien. 

Mobile dans son évolution, ce concept oscille entre l’Inconscient (substantif) et les processus inconscients (qualificatifs). Par définition on ne saurait le figer ou le saisir directement. Seules ses manifestations nous sont accessibles par certains de leurs aspects. Tous les concepts freudiens en découlent.

Nous aimerions rendre compte de l’état actuel des apports  essentiels qui émergent de cette mobilité. Or les manifestations de l’inconscient évoluent. Elles sont de plus en plus infiltrées d’outrances perceptives, médiatiques ou ludiques, d’agirs de prestance et de décharge ainsi que de dérives addictives diverses, colorées ou inspirées par les remaniements  de nos organisations sociales, politiques et culturelles.

Dans le même temps, la pertinence du concept d’inconscient psychanalytique dérange les promoteurs de techniques dérivées de la suggestion et du conditionnement. Ils attaquent la psychanalyse dans les lieux de soins et à l’Université et contribuent à une insidieuse abrasion de la culture et de la pensée créatrice.

Peut-on entendre ce que signifie la volonté de faire entrer la psychanalyse dans le rang d’une organisation de masse des marchés officiels de la santé ? Comment lutter contre les tentatives d’enfermement de l’inconscient dans les cadrages administratifs ? Que peut-on comprendre des tentatives d’effacement de sa créativité par la technicisation du soin psychique ?

Devant de telles résistances au déploiement et à la liberté de la pensée, la psychanalyse ne suit pas le courant général de l’inflation des techniques, prescriptions et recettes. Elle ne forme  pas des techniciens mais des chercheurs, dans une approche quotidienne, de la vie psychique.  La psychanalyse, étayée sur un cadre adapté et une réflexion éthique constante, est une recherche. L’un des buts de ce colloque est d’en rendre compte, aussi bien par le contenu des communications que par la forme qu’elles prendront.

Les exposés porteront plus particulièrement sur :

  1.  
    • L’évolution conceptuelle de la notion d’inconscient et ses différences avec les autres pratiques qui se réclament de la psychanalyse ainsi qu’avec les « inconscients » des neurologues et des philosophes.
    • La pertinence, l’actualité l’engendrement et l’avenir des concepts freudiens.
    • Les nouvelles résistances, voire les nouvelles défenses, rencontrées dans la clinique, sous-tendues par les outrances perceptives, médiatiques et ludiques, la répétition des agirs et la variété des addictions liées aux néo-besoins et aux procédés auto-calmants.
    • Les progrès accomplis, et à attendre, dans le recueil et l’écoute des manifestations de l’inconscient (choix éclairé des divers sites, prise en compte des manifestations du patient et de l’analyste : agieren, jeu, flou identitaire, mal-être, manifestations comportementales, sensorielles et somatiques).
    • Les constats et les progrès face à l’articulation entre les processus névrotiques et non-névrotiques dans deux domaines, celui la psychanalyse de l’enfant d’une part et celui de la psychosomatique d’autre part.
    • Les élaborations métapsychologiques qui en rendent compte à divers niveaux ; instances, pulsions, mémoires, défenses

et le lien pour en savoir plus : http://www.spp.asso.fr/Spp/Colloques/ColloquesOuverts/2008/index.htm

Lire la suite

Aux membres

11 Novembre 2008 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #infos

Quelques rappels : téléphonez nous pour organiser la journée SPP à Lille , prochaine réunion le mercredi 19 à confirmer il y aurait un concert ce jour là au CSC, tous les membres se doivent d'être à jour de leurs cotisations Merci
Lire la suite