Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"l’exercise analytique avec un enfant en 2013″LILLE 03 MAI

30 Avril 2013 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

 

Marie-Claude Thomas : « Klein-Lacan, quels effets ? l’exercise analytique avec un enfant en 2013″

A.L.I. École Psychanalytique du Nord 

CYCLE DE CONFERENCES 2012-2013

Le vendredi 03 mai 2013 à 21 heures

Maison des Associations (74 rue Royale, LILLE) 

«Klein-Lacan, quels effets? L'exercice analytique avec un enfant en 2013. »

par Marie-Claude Thomas

Psychanalyste, membre de l’École Lacanienne de Psychanalyse, auteure de "L'autisme et les langues", L'Harmattan 2011, et "Lacan lecteur de Mélanie Klein", Erès, 2012

Participation aux frais : 10 €, Etudiants : 5 €

Lire la suite

Ordres et Désordres du Sexuel 23/11/2013 Paris

13 Avril 2013 , Rédigé par laurent rompteaux


Ordres et Désordres du Sexuel
Psychanalyse et Anthropologie critique

 
Samedi 23 novembre 2013

 
Préargument

 
La stabilité de l’humanité reposerait sur les ordres du sexuel, car « Sexe et Loi » sont indissociables. Pour la psychanalyse, le sexuel est l’organisateur du psychisme qui, à travers la différence des sexes, permet de se penser, de penser le monde et ses représentations et de se situer dans la généalogie. Au regard de la complexité des contextes culturels, les notions de la différence sexuelle, de limites entre l’homme et la femme structureraient les sociétés. En effet, le social vient mettre une limite à l’impétuosité du sexuel qui ne connaît pas de normes. Néanmoins, l’humanité est confrontée aux désordres par les transformations et les exigences des civilisations, de leurs normes toujours à inventer et de leurs modes. La notion d’égalité, de la Loi partagée commune à tous, est le pivot des civilisations occidentales. La notion de consentement et du respect de chacun des partenaires sexuels devient prépondérante.
Le législatif s’est rapproché du citoyen responsable de lui-même et des siens en faisant entrer le Droit dans un rapport direct avec les individus qui négocient, autant que faire se peut, leurs propres modèles et idéaux. Ainsi, dans un paradoxe fondé sur le plaisir, les individus ne réduisent-ils pas les divisions, les tensions entre sexualité/procréation, sexe/genre, conjugal/parental.
Nous envisagerons la crise du sexuel, celles des passions humaines, en ce point de jonction où se croisent l’expérience individuelle et l’expérience collective, en référence aux concepts freudiens de la psychologie des masses et de l’analyse du Moi. Ceci permet de concevoir la crise du sexuel au cœur de l’individu dans l’humanité ; en effet, il ne peut y avoir d’humain sans culture et la culture s’étaye sur les pulsions.
La société néolibérale se définit par les nouveaux phénomènes de massification, et les normes implacables de la société de consommation nourrissent la crise du sexuel. Ainsi, la société de consommation favorise-t-elle un mode de relation au monde et aux autres, en faisant aboutir les désirs en besoins vitaux sans discrimination pour tenter d’appréhender le bonheur par leur satisfaction. Ce pansexualisme rend omniprésent le sexuel sans pour autant lui donner une place propice à maintenir des liens entre les individus autres que ceux de l’immédiateté, de l’utilitaire et de l’hédonisme. Si tout est considéré comme sexuel, néanmoins rien ne le serait spécifiquement, avec pour conséquence une absence des frontières de l’intime, ce qui ferait attribuer à l’enfant des conceptions spécifiques de l’adulte qui déploierait sa propre sexualité infantile. La sexualité précoce des petites filles est à différencier des « Lolitas » dont l’érotisme maintiendrait un imaginaire et une hyper-sexualisation dans une société saturée d’images aguicheuses. Internet donne un essor considérable à tous les réseaux de pratiques marginales et à la pornographie de masse avec pour horizon le flux des images libertaires dans la violence et la séduction généralisée.
Paradoxalement l’idéologie néolibérale crée de l’individualisme avec l’impératif de devenir soi-même, laissant en panne les modèles identificatoires, puisque tous les choix sont possibles. Les excès de cet auto-centration peuvent-ils conduire à un individualisme qui tend à l’homogénéisation et défie le sexuel ? La force contradictoire de sexuation et de désexuation, que sous-tendent les mutations anthropologiques et subjectives, amène un grand bouleversement des paradigmes culturels et subjectifs. En effet, les avancées scientifiques traversent la barrière du corps amenant des situations impensables défiant la dichotomie corps/esprit.
Ainsi, le transsexualisme viendrait-il dévoiler l’auto-identification qui est au coeur de l’assignation de l’identité homme ou femme. Néanmoins, la reconnaissance d’une société différentielle permet de soulever des problèmes qui, autrefois, auraient été tabous, telle la sexualité des handicapés. Elle permet aussi de lutter pour que les transsexuels ne soient pas soumis à la tyrannie de l’hétérosexualité ou mis au ban de l’humanité. De ce fait, ils seraient contraints à la construction de leur propre subjectivité déshumanisée.
Dans ce temps de l’autosuffisance, alors pourquoi faire couple ?
Actuellement, l’exigence des idéaux dans le couple n’a d’égal que son côté éphémère. Cependant, d’après Freud, l’homme et la femme en liant la tendresse et le sexuel non seulement sortent de la masse mais la conduisent à sa décomposition.
Ces profondes mutations sociales dévoilent un monde, toujours en mouvement, aux prises avec des turbulences pulsionnelles. Ce monde ne cesse de se définir, mettant à l’épreuve les individus dans leurs capacités identificatoires. Issus d’une société traditionnelle, ces individus se confrontent à un non-savoir sur la complexité des nouvelles identités émergeantes affaiblissant les processus de symbolisation.
Si ordres et désordres recouvrent le chaos des origines, néanmoins pourront-ils être pensés ensemble pour échapper aux formes de binarisation, dépasser l’image par la reconnaissance et entrer en dialogue ?
Tenter d’humaniser le sexuel est la tâche civilisatrice qui incombe à chacun.

 
Marie-Laure Dimon
Paris, le 7 juin 2012
 
Lieu de la conférence :
FIAP Jean Monnet
30 rue Cabanis
75014 Paris

 
TARIFS ET MODALITéS D’INSCRIPTION :
50 euros AVANT le 15 octobre 2013
60 euros APRES le 15 octobre 2013

 
20 euros pour les étudiants et les retraités
80 euros pour la Formation professionnelle
Entrée libre pour les membres

 
Inscriptions auprès de :
Les places étant limitées, merci de vous inscrire sans tarder auprès de la trésorière :
Christine Gioja Brunerie, trésorière
23 rue Ernest Renan 75015 Paris
Tél. : 01 47 34 82 38
Lire la suite

Des médiations numériques pour soigner l'enfant et l'adolescent ?

11 Avril 2013 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Des médiations numériques pour soigner l'enfant et l'adolescent ?


Ce colloque aura lieu le 15 juin 2013 à l'Institut de Psychologie - Paris Descartes.

Il est organisé par l'Institut du Virtuel Seine Ouest en collaboration avec le Laboratoire PCPP (Paris Descartes).


Vous pouvez vous inscrire dès maintenant en contactant Mme Levavasseur :

Tél : 06 14 68 44 72
Courriel : levavasseur.michelle@orange.fr


 


Argument


Les médiations thérapeutiques sont utilisées depuis longtemps, reflétant le besoin d‘adapter le cadre classique face à des enfants et adolescents qui ne peuvent pas en bénéficier pour des raisons diverses, propres à leur histoire, leur problématique… Différentes médiations ayant déjà fait leurs preuves sont adoptées par de nombreux cliniciens, constituant une « caisse à outils » à laquelle on se réfère dès que des situations thérapeutiques s’y prêtent. Mais alors, y a-t-il besoin d’en rajouter des nouvelles ? Est-ce que les outils numériques ont quelque chose de spécifique à apporter ? En effet, ces nouvelles techniques que l’on qualifie souvent par le terme « virtuel », amènent différentes potentialités comme leur nom l’indique. La malléabilité si précieuse des médiations est très présente dans certains de ces nouveaux médias. Tout est possible et l’outil lui- même peut bien nous surprendre. Guidé par l’inconscient et les enjeux transférentiels, le virtuel peut prendre des formes infinies pour mettre en images ou en mots les manifestations inconscientes. Les médiations thérapeutiques numériques sont donc une potentialité à explorer, dans différents cadres. Face à ces nouvelles médiations qui tendent à se répandre, une réflexion s’impose pour penser les limites et les indications relatives à ce type d’usage des technologies. C’est pourquoi nous vous proposons une journée d’échanges, afin de prospecter ensemble cette nouvelle clinique du virtuel.


Programme de la journée

8h30 : ACCUEIL DES PARTICIPANTS

9h00 : OUVERTURE DU COLLOQUE Patrice Huerre et Bruno Jarry

9h30-10h30 : PREMIÈRE TABLE RONDE

Sylvain Missonnier : président de séance
Jacques Perriault « L’humain à l’heure du numérique »
Anne Brun « Médiation numérique et symbolisation sensori-motrice »

10h30-11h00 : PAUSE

11h00-12h30 : DEUXIÈME TABLE RONDE

François Marty : président de séance
Guy Lavallée « Le Virtuel et l'hallucinatoire »
Serge Tisseron « Attrapes-moi si tu peux ! De la dyade numérique à l’intersubjectivité »
Benoît Virole « La technique des jeux vidéo en psychothérapie d'enfants et d'adolescents Apports métapsychologiques »

12h30-14h00 : REPAS LIBRE

14h00-16h30 : ATELIERS

Atelier 1
Intervenante : Véronique Donard
« Tu comprends ce que mon avatar te dit ? Le transfert dans la médiation vidéo-ludique »
Discutant : Patrice Huerre

Atelier 2
Intervenant : Yann Leroux
« Matières numériques, matières à transfert »
Discutante : Xanthie Vlachopoulou

Atelier 3
Intervenant : Michael Stora
« Peut-on sérieusement soigner par les jeux vidéo ? Le Serious Game thérapeutique: une nouvelle voie »
Discutante : Lise Haddouk

Atelier 4
Intervenant : Benoît Virole
« Analyse de séquences filmées de séances avec la médiation des jeux vidéo »
Discutant : François Marty

Atelier 5
Présentations de doctorants travaillant sur les médiations numériques.
« Actualités de la recherche »
Discutant : Sylvain Missonnier

16h30 : CONCLUSION

17h00 : CLÔTURE DE LA JOURNÉE


Intervenants

Anne BRUN : Psychologue clinicienne, Psychanalyste, Professeur à l'Université Lumière Lyon 2, Directrice du Centre de Recherche en Psychopathologie et Psychologie Clinique.

Véronique DONARD : Psychologue clinicienne, Psychanalyste, Docteur en psychopathologie, Directrice de l’Equipe de Recherches en Cyberpsychologie de l’EPP.

Lise HADDOUK : Psychologue clinicienne, Docteur en psychopathologie, Membre de l’Institut du Virtuel.

Patrice HUERRE : Psychiatre des Hôpitaux, Psychanalyste, Coordinateur national de la pédopsychiatrie du groupe CLINEA, Président de l’Institut du Virtuel.

Bruno JARRY : Philosophe, Directeur de l’Association « Cultures, Loisirs et Animations » de la Ville d’Issy-Les- Moulineaux, Trésorier de l’Institut du Virtuel.

Guy LAVALLEE : Psychanalyste membre de la SPP. Chargé d’ateliers thérapeutiques utilisant l'image, à l’hôpital de jour pour adolescents du Centre Etienne Marcel à Paris.

Yann LEROUX : Psychologue, Docteur en psychologie, Psychanalyste, membre de l’OMNSH.

François MARTY : Psychologue clinicien, Psychanalyste, Professeur à l’Université Paris Descartes (PCPP - EA4056), Vice- Président de l’Institut du Virtuel.

Sylvain MISSONNIER : Psychologue clinicien, Psychanalyste, Professeur à l’Université Paris Descartes, (PCPP - EA4056), Vice-Président de l’Institut du Virtuel.

Jacques PERRIAULT : Professeur émérite en Sciences de l'information et de la communication à l’Université Paris Ouest Nanterre, Conseiller à l’ISCC.

Michael STORA : Cinéaste de formation, Psychologue et Psychanalyste. Co-fondateur de l'OMNSH.

Serge TISSERON : Psychiatre et Psychanalyste, Docteur en psychologie – H.D.R. à l’Université Paris Ouest Nanterre.

Benoît VIROLE : Psychologue, Psychanalyste, Docteur en psychologie et en sciences du langage.

Xanthie VLACHOPOULOU : Psychologue clinicienne, Docteur en psychopathologie, Secrétaire Générale de l’Institut du Virtuel.

Lire la suite

Autisme, Neurosciences et Psychanalyse 15 Juin Paris

11 Avril 2013 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Autisme, Neurosciences et Psychanalyse11ème Journée d’étude du Centre Alfred Binet sur l’Autisme Infantile

A la suite de la précédente journée qui avait fait une large place aux travaux en sensori-motricité d’André Bullinger, le groupe de recherche sur l’autisme du Centre Alfred Binet propose pour cette 11ème journée d’étudier les possibles convergences des recherches récentes en neurosciences et de la clinique psychanalytique avec les enfants autistes. Il s’agira d’ouvrir la réflexion vers de nouvelles avancées dans la compréhension et le traitement des autismes.

Lieu :

Amphithéâtre Charcot – Hôpital de la Pitié Salpêtrière
50-52, boulevard Vincent Auriol – 75013 PARIS

Prix :

Employeur : 160 €
Individuel : 100 €
Etudiant, demandeur d’emploi, retraité : 50 €

Inscriptions :

Pour vous inscrire, merci de compléter et de nous retourner le bulletin ci-dessous dûment complété, accompagné de votre règlement (individuel, étudiant, demandeur d’emploi, retraité) ou d’une prise en charge de votre employeur.

 

 

 

Programme

8h45 : Accueil

9h : Bernard Touati
Introduction

9h15 : Fabien Joly
Syndrome d’Asperger et défaut de théorie de l’esprit : un parcours psychothérapique

9h45 : Nicolas Georgieff
Nouvelles recherches en neurosciences sur l’autisme

10h15 : Laurent Danon Boileau
Peut-on interpréter le neurone ?

10h45 : Pause

11h : Marie-Christine Laznik et Yves Burnod
Dialogue entre la psychanalyse et la neurobiologie autour de séances filmées de bébés en début d’autisme.

12h15 : Discussion

12h30 : Fin de la matinée

Déjeuner libre

14h : François Ansermet
Articulation entre psychanalyse et neurosciences

14h40 : Arnold Munnich
Nouvelles découvertes en épigenèse sur l’autisme

15h20 : Catherine Saint Georges
Dernières recherches publiées sur le bébé et l’autisme

15h50 : Pause

16h15 : Lisa Ouss
Signes précoces des bébés à risque autistique : de la recherche aux applications cliniques

16h45 : Bernard Touati
Corps / Psychisme : continuité, rupture

17h15 : Discussion générale et conclusion

18h : Fin de la journée

Lire la suite

"le malade, sa maladie et le psychanalyste" 9 Juin Paris

10 Avril 2013 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Lire la suite

Week-end avec Antonino Ferro 1 et 2 Juin Paris

8 Avril 2013 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Lire la suite

Les enfants exposés aux violences collectives 13/04 Paris

7 Avril 2013 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Lire la suite