Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"La Masse, le Groupe, la Singularité" 24/11/2012 Paris

30 Janvier 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

les « rencontres-débat » du cipa

 

 
La Masse, le Groupe, la Singularité
Pré-argument
Psychanalyse et Anthropologie critique

 
Samedi 24 novembre 2012, de 9 h à 18 h

 
La masse, le groupe et la singularité subjective sont à penser dans leurs complexités, aussi bien dans leur définition que dans leurs relations. Concevoir ces notions dans un contexte psychosociologique et clinique analytique actuel éclairent autrement les relations entre le transsubjectif, l’intersubjectif et l’intrapsychique. L’indifférenciation, à l’origine de la masse, est-elle un élément qui permet l’émergence intriquée de la pulsion de vie et de la pulsion de mort ?
Le XXe siècle est apparu, selon S. Moscovici, comme celui de la puissance des masses. En effet, masses et groupes ont vécu sous l’emprise des émotions fortes, des mouvements affectifs extrêmes. Les masses livrées à elles-mêmes sont-elles le mauvais génie de l’histoire qui, par leurs forces de destruction, s’opposent à la construction faite par des élites ? N’était-ce pas dans l’avant-guerre, le point de vue de Tchakotine et de Ortega y Gasset ? Et, d’une autre manière, celui, après-guerre, de Gurvitch et de Moscovici ? Néanmoins, avec la fin de ce siècle, les situations historiques, politiques et psychologiques des peuples ont provoqué la chute des tyrans, despotes et dictateurs exerçant un pouvoir sans limite et sans contrôle. Cependant, si cette destitution ouvre à la démocratie, le chaos constitue un risque.
Les masses contemporaines, précise Jean Baudrillard, ont développé une dimension d’assemblage de particules individuelles, débris et déchets du social mais aussi d’impulsions techno-médiatiques formant une densité grandissante absorbant toutes les énergies. Cependant, la dimension énergétique et l’intelligence technologique ont donné un essor à la masse dans une double potentialité pour chacun : sortir de l’enfermement et libérer un champ d’expression.
La société démocratique est sans cesse aux prises avec des discours de maîtrise. Après la religion et les idéologies, l’économique et ses dérives exigent l’expulsion de soi au profit d’un on normalisé, comptabilisé, désubjectivé, pour un destin de masse jusqu’au retour d’un réel dénié.
Confrontés à ces enjeux, les individus ont à repenser une rupture originaire et à réorganiser leurs rapports à l’Autre, à l’altérité et au social. Ces éléments enracinés dans une matrice présymbolique, par la massification des comportements humains, rendent en somme, dès l’origine, cette massification indispensable au vivre-ensemble.
E. Canetti a analysé la dimension anthropologique et culturelle de la masse, ses phénomènes transgressifs de contact et sa forte constitution affective qui unifient, par absorption, le singulier et le social en rejetant tout ce qui sépare. Ces mouvements d’absorption et de rejet viennent saisir le sujet humain, l’être-au-monde dans son origine, sans qu’il puisse s’approprier de façon adéquate ce qui organise son être humain. Ainsi apparaissent des souffrances individuelles qui, au-delà de l’homme isolé, révèlent le vécu de la détresse primaire, celui d’une grande précarité, allant pour certains sujet jusqu’à s’auto-éliminer.
Freud se différencie du texte de G. Le Bon La psychologie des foules, « l’âme des foules », par la théorie des pulsions et le mythe de la horde, passage au clan des frères et au père qui instaure les deux interdits : l’inceste et le parricide. Ces interdits font penser le monde et ses significations nécessaires à la formation de la singularité du sujet par les processus d’identification où la psychologie du moi et la psychologie sociale se superposent pour mieux se différencier. Néanmoins, cette différenciation, œuvre de la pulsion de mort, d’où émerge la puissance et la violence du socioculturel, ne rassemblet-elle pas autour d’un intérêt commun ?

 
Parmi les Intervenants :
A.-L. Diet, E. Diet, M.-L. Dimon, M. G. Wolkowicz, …

 
Lieu de la conférence :
ASIEM
6 rue Albert de Lapparent
75007 Paris

 
TARIFS ET MODALITéS D’INSCRIPTION :
50/60 euros

 
20 euros pour les étudiants et les retraités
80 euros pour la Formation professionnelle
entrée libre pour les membres

 
Inscriptions auprès de :
Les places étant limitées, merci de vous inscrire sans tarder auprès de la trésorière :
Christine Gioja Brunerie, trésorière
23 rue Ernest Renan 75015 Paris
Tél. : 01 47 34 82 38

 
retrouvez toutes ces informations en téléchargeant :
Le programme sera communiqué ultérieurement.
Lire la suite

Faut-il soigner l'institution soignante ?

29 Janvier 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

vendredi 17 février 2012 de 19h00 à 21h00

Faut-il soigner l'institution soignante ?

Rencontre débat avec Albert Namer, psychanalyste

Psychanalyse > Faut-il soigner l'institution soignante ?A l'occasion de la parution de son livre L'institution entre fait clinique et illusion ?, Ed du Hublot.

Fondateur, à Montevideo dans les années 1970, de centres pour enfants des rues basés sur la thérapie analytique, Albert Namer innove aussi bien dans le champ psychanalytique que social. Contraint à l’exil en 1977 par la dictature militaire, il poursuit sa pratique clinique et son enseignement dans diverses institutions en France tout en maintenant ses interventions et contacts à l’étranger.
Son livre est le témoignage vivant d’un engagement intellectuel et social dans le champ de la psychanalyse et également une analyse des modalités de fonctionnement et de dysfonctionnement des institutions soignantes, en Amérique latine et en France.

Accès libre dans la limite des places disponibles. Réservation conseillée : 01-48-87-74-23 ou a.fama@wanadoo.fr

Association FAMA

 

 

A la maison de l'Amerique Latine Paris

Lire la suite

La psychiatrie biologique : une bulle spéculative ?

27 Janvier 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #infos

La psychiatrie biologique : une bulle spéculative ?

Ces dernières années, la psychiatrie biologique a pris un grand ascendant sur le traitement des troubles mentaux ; or, après des années d’annonces prometteuses, le bilan apparaît limité et discutable. Un retour s’impose donc sur la biologisation de la santé mentale, non seulement du côté de la prise en charge des patients mais aussi en ce qui concerne les critiques qui avaient été formulées à l’encontre des autres méthodes psychiatriques.

 

article à lire ici

Lire la suite

Justice rendue dans l'affaire du film "le mur"

26 Janvier 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #infos

.

Le film controversé sur l'autisme Le Mur, qui veut prouver "l'absurdité" de l'approche de cette maladie par la psychanalyse et vante au contraire des méthodes dites comportementalistes, a été interdit en l'état aujourd'hui après une plainte de certains psychanalystes interrogés dans ce documentaire. Le tribunal de Lille a "constaté que les extraits d'interviews" des psychanalystes de renom "Esthela Solano-Suarez, Eric Laurent et Alexandre Stevens (...) portent atteinte à leur image et à leur réputation en ce que le sens de leur propos est dénaturé", affirme le jugement.

Les extraits de ces interviews qui figurent dans le film "doivent être supprimés", ajoute ce jugement, ce qui revient selon l'avocat de la documentariste Sophie Robert, Me Benoît Titran, à ce que "le film soit interdit en l'état". "Il n'y a plus de film", a-t-il souligné. Car la décision, qui prend effet immédiat, aura pour conséquence que Le Mur doit être retiré d'internet --où il est présenté sur le site de l'association Autistes sans frontières notamment-- tant qu'il n'aura pas été remanié, et cela sous astreinte de 100 euros par jour de retard.

Le tribunal relève que certains des extraits des entretiens avec les psychanalystes sont parfois précédés, dans le montage final, de questions différentes de celles posées lors de l'enregistrement. Il considère aussi que certains extraits --il s'agit parfois de quelques mots-- ne rendent pas compte de la complexité du point de vue du psychanalyste interrogé, et que les coupures du montage ont pour conséquence que certains extraits sont en contradiction avec des opinions détaillées plus tôt dans l'interview.

"A ce prix-là, n'importe quel documentaire monté peut être interdit. Le documentariste n'a plus le droit de porter un regard dans son montage", a commenté Me Titran, qui va faire appel. "Le travail de montage est mis en cause. Avec une telle jurisprudence, (le réalisateur américain de documentaires engagés) Michael Moore est interdit de film en France", a-t-il regretté. Par ailleurs, la réalisatrice et sa société de production ont été condamnés à payer aux trois plaignants 19.000 euros de dommages et intérêts "en réparation du préjudice résultant de l'atteinte portée à leur image et à leur réputation", selon le jugement. S'y ajoutent 9000 euros pour la publication du dispositif de la décision dans trois revues choisies par les plaignants, et 6.000 euros pour les frais de justice. "Cela fait peser un danger économique réel sur la société de production et la réalisatrice", a souligné MeTitran.

L'avocat des plaignants, Me Christian Charrière-Bournazel, n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter cette décision. Il avait dénoncé, lors de l'audience qui s'était tenue le 8 décembre, "une entreprise polémique destinée à ridiculiser la psychanalyse", devant une salle pleine à craquer de parents d'enfants autistes, venus soutenir Sophie Robert.

Lire la suite

"L’engrènement traumatique" 17/03/2012 Paris

24 Janvier 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Samedi 17 mars 2012, de 14h à 17h
L’engrènement traumatique
L’indéfectible du lien, héritage incestuel transgénérationnel ?
par Christine Gioja Brunerie, Psychanalyste membre du CIPA, Thérapeute de couple.
Quelle est cette étreinte fatale, emprise dont nul ne peut s’échapper dans un couple ou une famille sans craindre de perdre une part vitale de soi ou d’atteindre une part mortelle de l’autre ? Dans quel trauma s’origine cet indéfectible du lien qui ligature entre eux les membres d’une même famille dont l’un des éléments va pourtant tenter de se défaire ? Nous tenterons de saisir les mécanismes à l’œuvre dans la mise en place du lien d’emprise au regard d’une histoire transgénérationnelle relevant du mythe dans toute sa complexité archaïque, en résonance avec l’idéologie de la transparence.

 
L’effondrement traumatique : répétitions et résonances. Un au-delà du trauma ?
par Emmanuel Diet
A partir d’un cas clinique, il s’agira d’exposer l’importance de l’après-coup dans le traumatisme cumulatif, et comment les effets de résonance entre l’archaïque, l’œdipien et l’actuel engendrent des bouleversements économiques et fantasmatiques mettant gravement en danger la vie du Je et ses capacités de résistance. Il s’agira ici de repérer les mécanismes de déliaison activés par le surgissement de l’événement réel et d’interroger les modalités de résilience possibles dans le cadre de la cure et le lien transférentiel.

 
Discutante : May Desbordes, Psychanalyste membre du CIPA.

 
Lieu de la conférence :
ASIEM - salle Guyot
6 rue Albert de Lapparent
75007 Paris

 
TARIFS ET MODALITéS D’INSCRIPTION :
20 euros par conférence
50 euros pour les trois conférences
10 euros par conférence pour les étudiants et les retraités
100 euros pour la Formation professionnelle (le cycle de trois conférences)
entrée libre pour les adhérents

 
Inscriptions auprès de :
Christine Gioja Brunerie, trésorière
23 rue Ernest Renan 75015 Paris
Tél. : 01 47 34 82 38
Lire la suite

Décès du psychanalyste André Green

23 Janvier 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #infos

Décès du psychanalyste André Green

Le psychiatre et psychanalyste André Green, "un des penseurs majeurs de la psychanalyse contemporaine", est décédé dimanche à l'âge de 84 ans, a annoncé lundi à l'AFP la Société psychanalytique de Paris. Né au Caire le 12 mars 1927, André Green a été notamment directeur de l'Institut de psychanalyse de Paris, vice-président de l'Association psychanalytique internationale, professeur à la Freud Memorial Chair de l'University College London et président de la Société psychanalytique de Paris. "En dialogue direct" avec Jacques Lacan, Donald Winnicott ou encore Wilfred Bion, "il se caractérise par l'ampleur et l'envergure des champs qu'il a abordés et étudiés du points de vue de la pensée psychanalytique", a indiqué la Société psychanalytique de Paris.

 

On lui doit notamment «une approche originale de la fonction maternelle», d’importants travaux sur l’affect et le langage, ainsi que des avancées dans la compréhension des «états-limites».

Chevalier de la Légion d’honneur, André Green est l’auteur de nombreux ouvrages : le Discours vivant - la Conception psychanalytique de l’affect, Narcissisme de vie, Narcissisme de mort, la Folie privée - Psychanalyse des cas limites, le Complexe de castration, Jouer avec Winnicott…

Lire la suite

Familles de "mauvaise réputation" Caen 30 et 31/03

22 Janvier 2012 , Rédigé par laurent rompteaux

Colloque de la revue DIALOGUE

Familles de "mauvaise réputation"


le 30-31 mars 2012
UNIVERSITE DE CAEN
Amphi 2000 Campus 1


Bénéficiez du tarif préférentiel accordé aux abonnés de la revue ou souscrivez à l’abonnement découverte Dialogue et profitez de l’inscription au tarif spécial « abonné »


Nous nous intéresserons aux familles et aux couples confrontés à des écarts de la norme du « bon parent » ou du « bon couple », à ceux qui sont stigmatisés en raison de leur origine culturelle, de l’état de santé psychique ou physique de l’un de leurs membres ou encore de leurs conduites...

Il s’agira de comprendre le sens et les fonctions de tels processus sociétaux où une « petite différence » peut alimenter et créer des processus de stigmatisation qui ne sont pas sans effet sur les pratiques professionnelles. En retour, comment ne pas envisager que certaines pratiques créent également par elles-mêmes certaines normes et des processus de stigmatisation ?

Ce faisant, ce sont les normes de la structure familiale, du couple et de la parentalité qui seront interrogées. Visant à favoriser les échanges entre les participants, tout au long de cette journée, en plénière et dans les ateliers, seront analysés les processus subjectifs et intersubjectifs par lesquels la stigmatisation, au sein des familles et vis-à-vis d’elles, menace l’identité, le sentiment d’appartenance, le lien de filiation et la transmission entre les générations. Il s’agira également de se demander comment les familles s’arrangent de l’évolution de la norme du bon parent, du bon couple et des réaménagements de la distinction entre privé et public qu’elle entraîne.

Ce colloque mettra en regard et en tension les travaux des chercheurs et des praticiens venant d’horizons et de disciplines divers : histoire, sociologie, psychologie, psychanalyse... Une très grande place sera évidemment donnée à la réflexion théorico-clinique sur les interventions des praticiens dans le cadre de thérapies, d’accompagnements, de soutiens aux familles et aux couples.



Pour vous inscrire, veuillez remplir et nous retourner par courrier le bulletin ci-joint,
ou directement en ligne.



Programme du Vendredi soir 30 mars 2012

18 - 20 heures

Parentalité et précarité psychique
Discussion à partir des travaux de D. Houzel et de vignettes cliniques présentées par N. Accard, M. Plagès (réseau de périnatalité de Bayeux), A. Vigneron (RASED Lisieux), J. Jerrar Oulidi, G. Vilquin et al. (protection de l’enfance)


Programme du Samedi 31 mars 2012

Fil rouge de la journée : Furtos J.

9 h : Présentation de la journée

9 h 30 : Modératrice : Proia-Lelouey N.
Discutant : Eiguer A. Savin B. : Rencontrer les familles en prison…

10 h 15 : Pause

10 h 45 : Modératrice : Proia-Lelouey N.
Discutant : Le Gall D.
Théry I. : L’homophobie est-elle la seule ou la principale raison du stigmate qui pèse sur les familles homoparentales ?

11 h 30 : Modératrice : Ikiz T.
Discutante : Golse A.
Yvorel J.-J. : C'est la faute aux familles... Délinquance juvénile, famille et justice au 19e siècle

13 h 30 - 14 h 45
Théâtre forum avec Willy Nègre : Une famille de mauvaise réputation ?

14 h 45-16 h 45 : Ateliers

Atelier 1 : Famille, handicap et maladie grave (Boissel A. , Scelles R.) Intervenants : Flemal S., Aubert A., Garguilo M.

Atelier 2 : Addiction et psychopathologie (Drieu D. , Popper H.) Intervenants : Mercier M., Daure Y.

Atelier 3 : Psychiatrie : mauvaise réputation en héritage (Hurvy C., Barraco M.) Intervenants : Benghozi P., Duret I., Rosenfeld Z.

Atelier 4 : Prévention, prédiction, stigmatisation (Coq J.-M., Mellier D.) Intervenants : Ambroise P., Husser A.

Atelier 5 : Sexualité des parents et normes (Proia-Lelouey N., Rosenblum O.) Intervenants : Eiguer A., Weismann C., Schneider B., Ducousso-Lacaze A.

Atelier 6 : Marginalisation, problématique d’exclusion (Caleca C., Lespine G.) Intervenants : Silvestre J., Reveyrand-Coulon O. Mousset S., Oudol Bats D.

Atelier 7 : Parentalités et stigmatisation (Johnston G., Legrand B.) Intervenants : Thévenot A., Metz C., Razon L., Bastard B., Debarge Y.

16 h 45 - 17 h 30 Regards croisés sur la journée : Furtos J.
Lire la suite

Préparation de la prochaine rencontre anti DSM* de Buenos Aires

22 Janvier 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #infos

mardi 7 février 2012 de 21h00 à 23h00

Préparation de la prochaine rencontre anti DSM* de Buenos Aires

L'an dernier s'est tenu le congrès de la Santé mentale de Buenos Aires, congrès au cours duquel a été présenté le Manifeste pour la défense de la clinique du sujet. Plusieurs associations d'Argentine et du Brésil (dont l'EFBA, E.F.A., Mayeutica et l'APPOA) vont poursuivre ce travail et les associations françaises concernées convoquent à une réunion préparatrice pour actualiser ces travaux.

Centre de recherche en Psychanalyse, Espace franco-latino-américain.

*Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders - Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux

 

C'est à la maison de l'Amerique Latine à Paris

Lire la suite

Catherine Ternynck 26/01 Lille

17 Janvier 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Je serai heureuse de vous présenter mon ouvrage « L'homme de sable » au Furet du nord de Lille, le 26 janvier à 17 heures.

Lire la suite

Ces troubles qu’on appelle bipolaires et la psychanalyse

15 Janvier 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #conférences

Espace Analytique vous informe de ses prochaines

Journées d’études les 10 mars - 11 mars 2012

 

Ces troubles qu’on appelle bipolaires et la psychanalyse

La nouvelle nosographie psychiatrique impose la catégorie du trouble « bi-polaire » dont le succès croissant interroge nos pratiques. Peut-on alors considérer que l’écart croissant entre clinique psychiatrique et clinique psychanalytique est une chance pour cette dernière, contrainte alors à assumer une rupture avec le discours de la psychiatrie ? Est-il à redouter que cette nouvelle dénomination se soutenant de prescriptions chimiothérapeutiques et de remédiations ne complique le repérage des lignes de force de la subjectivité, d’autant que l’incontestable succès médiatique du trouble « bi-polaire » fonctionne aujourd’hui comme une identité ? Un affleurement pulsionnel nouvellement entendu se masque-t-il sous l'étiquette « bi-polaire » et comment le prendre en compte dans le vif du transfert ?

C’est bien aussi le rapport de la subjectivité à la mélancolie qui refait question aujourd’hui, au-delà du plan psychopathologique, pour venir interroger les destins de la mélancolie dans l’actuel du lien social et de la sublimation.

 

programme complet sur le site d'Espace Analytique

Lire la suite
1 2 > >>