Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #livres tag

"Fraternités, Emprises, Esclavages" présentation le 15/02

6 Février 2013 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #livres

Le Vendredi 15 février à 18 h 
La librairie la Terrasse de Gutenberg
9 rue Emilio Castelar Paris 12ème
Tel : 01 43 07 42 15– M° Ledru Rollin
reçoit
Marie laure DIMON, psychanalyste, thérapeute de couple, Présidente du CIPA
Michel BROUTA, psychiatre, psychanalyste
Emmanuel DIET, psychanalyste, analyste de groupe
Christine GIOJA BRUNERIE, psychanalyste, thérapeute de couple
Louis MOREAU de BELLAING, ancien professeur des Universités
Pour la présentation de l’ouvrage collectif du Collège International de Psychanalyse et d’Anthropologie
Fraternités, Emprises, Esclavages
Psychanalyse et Anthropologie critique« Cet ouvrage envisage la fraternité et l'esclavage dans leurs antinomies et dans leurs conflictualités étayées sur l'emprise. Les auteurs interrogent comme voie d'accès, l'emprise, condition du lien social, avec ses différentes attaches et aliénations. La tentation primordiale de l'humain n'est-elle pas de reproduire de l'inhumain au détriment d'une possible fraternité dans le groupe et entre les individus ? »
Lire la suite

FRATERNITÉS, EMPRISES, ESCLAVAGES

7 Décembre 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #livres

Lire la suite

Indispensable le nouveau Kaës

25 Novembre 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #livres

Le Malêtre

Le Malêtre

Collection: Psychismes, Dunod
2012 - 280 pages - 156x240 mm
EAN13 : 9782100581825

« Le monde a changé : la psychanalyse qui organisait la vision de Freud a elle aussi changé, et avec elle la compréhension du Malaise dans la culture.Dans cet essai, je voudrais mettre à contribution les ressources de la psychanalyse contemporaine pour comprendre comment les nouvelles formes de la souffrance psychique et du malêtre de notre temps ont partie liée avec les mutations qui ont ébranlé le monde dans lequel nous vivons et dans lequel vivront nos descendants. Ces ressources sont fondées pour une part essentielle sur les connaissances qui nous viennent de la pratiquepsychanalytique lorsqu’elle s’engage dans un travail avec les groupes, les familles et les institutions. Les articulations entre les formations et les processus psychiques qui se développent dans les groupes (qui ne se développent pas sans les groupes) et la structuration du monde interne peuvent alors être mises au jour et nous doter d’autres vues sur le malêtre. Malêtre : autre chose qu’un malaise, plutôt une mise en question de la capacité d’être et d’exister en suffisant accord avec soi-même, avec les autres et avec le monde. Au-delà des dérives alarmistes ou déficitaires, il y a à penser ce que peut et ne peut pas la psychanalyse, face au malêtre, tant qu’il fait jour. »

Sommaire L'homme désaccordé. Les modernités et la modernité. Le malaise dans la culture et la souffrance psychique d'origine sociale. Sources du malêtre contemporain : post-modernité et hypermodernité. Pour penser le malêtre avec la psychanalyse contemporaine. Pulsions et sexualité. Douleur et triomphe de Narcisse. Enveloppes, limites, contenance et transitionnalité. Malaise dans les identifications, incertitudes de l'identité. Urgence, agirs et travail de pensée. Idéaux et maladies de l'idéalité. Violence et défiance

Biographie des auteurs
René Kaës - psychanalyste et professeur émérite de psychologie et de psychopathologie clinique à l’université Lyon II, membre du CEFFRAP

Publics

Psychanalystes, psychologues, psychothérapeutes, psychiatres.

Lire la suite

Manifeste pour sortir du mal-être au travail

5 Novembre 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #livres

 

DESCLÉE DE BROUWER


Vincent de Gaulejac
Antoine Mercier


Manifeste pour
sortir du mal-être
au travail
186 p. – 15 euros
En librairie le 5 novembre 2012

C’est un fait, le mal-être au travail est devenu un lieu commun et malheureusement une
réalité qui touche tout le monde et partout, tant dans le secteur privé que dans le public.
Suicides, dépression, burn out, question du harcèlement, pressions de tous ordres, on ne
compte plus les signes de ce phénomène lourd et inquiétant. Serait-ce la fatalité de nos
sociétés postindustrielles ? Faut-il s’y résigner ?
Non, répondent ensemble le psychosociologue Vincent de Gaulejac et le journaliste Antoine
Mercier, dans ce court manifeste qui résonne comme un cri d’alarme.
Il est grand temps de réagir, d’analyser les causes qui ne sont pas réductibles à des seules
variables psychologiques, de mieux conscientiser les acteurs, de bien repérer ce qui peut
ressortir des institutions elles-mêmes ou d’un système qui exige toujours plus des personnes
sans pour autant donner les moyens de le faire.
Avec vivacité, ce livre propose des pistes de réflexion et d’actions concrètes.
Un propos qui devrait avoir un large écho, vu l’actualité du sujet et le renom des auteurs.


Vincent de Gaulejac est sociologue, directeur du Laboratoire de changement social à
l’Université Paris-Diderot. Il a publié notamment Les sources de la honte, L’histoire en
héritage.
Antoine Mercier est journaliste à France-Culture.


Table
Avant-propos
I. LES RAISONS DU MAL-ÊTRE
1. La pression, l’intensification du travail, la
culture de l’urgence
2. L’instrumentalisation, la maltraitance
institutionnelle
3. L’obsession évaluatrice et la
quantophrénie (maladie de la mesure)
4. La multiplication des injonctions
paradoxales
5. La norme comme idéal et l’exigence du
toujours plus
6. L’individualisation, l’isolement, la lutte
des places
7. La dégradation de l’amour du métier
8. La perte de sens
9. Des formes de reconnaissance qui
génèrent une insatisfaction chronique
10. La menace, l’insécurité et la logique
d’obsolescence
11. La crise des valeurs, les malversations et
les conflits de loyauté
12. La coupure Top and Down
II. SYMPTOMATOLOGIE : FAITES LE
TEST !
III. AUX ORIGINES DE LA
RÉVOLUTION MANAGÉRIALE »
1. Une instrumentalisation du capital humain
2. De la théorie à la pratique
3. Du privé au public
4. Du public à la politique
5. Une idéologie naturalisée
6. Pourquoi le mal-être empire depuis deux
décennies ?
IV. COMMENT EN SORTIR ?
Ce que chacun peut faire individuellement
1. D’abord se protéger sans se résigner
2. Comprendre la nature de l’idéologie
managériale
3. Refuser le psychologisme et
l’individualisation
4. Dénoncer les ravages de la compétition
permanente et de la course à l’excellence
5. Apprendre à se dégager des paradoxes
6. Combattre les illusions de la mesure et la
fausse objectivité
7. Savoir dire « non ! »
Ce que l’on peut faire collectivement
8. Faire confiance au sujet dans l’action
collective
9. Redonner du sens à l’activité
10. Contrer le règne de l’expertise des
grands cabinets de consultants
11. Repenser l’évaluation
12. Protéger la santé au travail en traitant les
organisations pathogènes
13. Redonner au management son rôle
central : l’art de la médiation
14. Retrouver le plaisir au travail et l’amour
du métier
Ce que l’on peut faire politiquement
15. Combattre l’utilitarisme et le positivisme
16. Restaurer la confiance en rééquilibrant
les pouvoirs dans l’organisation du travail
17. Lutter contre la « création destructrice »
18. Rééquilibrer les intérêts privés et
l’intérêt général
19. Promouvoir l’économie solidaire contre
la société de marché
20. Une autre révolution managériale
au service d’un monde commun
Conclusion
Bibliographie

Lire la suite

SEXE, GENRE ET ADDICTION

25 Septembre 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #livres

SEXE, GENRE ET ADDICTION

 Christian Colbeaux

Sous la direction de

ISBN : 978-2-296-99702-8 • septembre 2012 • 124 pages Prix éditeur : 13,5 €

 

 

 

 

"L'addiction a-t-elle un sexe ? Les faits sont têtus, les 3/4 des personnes fréquentant un centre d'addictologie (toxicomanie, alcool) sont de sexe masculin. Les troubles alimentaires, anorexie et boulimie, restent, eux, l'apanage de la gent féminine.

Certaines particularités physiologiques semblent rendre compte d'une inégalité des sexes quant à la consommation des psychotropes. Mais la biologie seule échoue à expliquer ces disparités.

La notion de genre est introduite dans les années 70 : le genre se réfère aux relations entre hommes et femmes basées sur les rôles socialement définis que l'on assigne à l'un ou l'autre sexe. Les "Gender studies" peuvent-elles nous apporter quelques éclaircissements ?

Pour la psychanalyse, l'identité sexuelle se réfère avant tout au symbolique : le signifiant masculin/féminin est au sujet ce que le genre est au social. Avec Lacan, les formules de la sexuation répartissent les hommes et les femmes selon leur position vis-à-vis d'un 3ème terme, le phallus. L'addiction serait-elle une histoire phallique ?

Enfin, il y aurait lieu de rendre compte des spécificités de l'assuétude au féminin : difficulté d'accès aux soins, grossesse, traumatismes sexuels, prostitution…"

 

 

 

 

 

Christian Colbeaux est psychiatre, psychanalyste à Lille, Chef de service du CSAPA du Centre Hospitalier de Douai (Centre de Soins, d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie).

 

TABLE DES MatiÈres



Présentation

Christian COLBEAUX, psychiatre, psychanalyste, chef de service du CSAPA du C.H. de Douai

 

Tabagisme et sevrage tabagique : différences homme – femme

Ivan BERLIN, maître de conférences-praticien hospitalier, groupe hospitalier universitaire Pitié Salpêtrière, chercheur à l'INSERM U894

 

Le sexe, une addiction au genre ?

Nathalie RUBEL, docteure en philosophie, professeur, lycée Corot, Douai

 

Discussion

Thierry DANEL, praticien hospitalier, service d'addictologie, CHRU de Lille, président de ECLAT-GRAA

 

Changement de rôle et consommation de psychotropes : les usagères de drogues face au travail du genre

Anne COPPEL, sociologue, présidente d'honneur de l'association française de réduction des risques

 

Discussion

Olivier COTTENCIN, professeur, faculté de médecine Lille 2, chef du service d'addictologie, CHRU Lille

 

Addictions et perspective genre : de la recherche à la mise en place d'outils concrets. L'exemple suisse.

Viviane PRATS, sociologue, présidente du GREA, professeure, haute école de travail social et de la santé, Lausanne

 

Discussion

Olivier COTTENCIN

 

Réflexions d'un psychanalyste sur la question des genres et de la différence sexuelle

Olivier DOUVILLE, ethnologue, psychanalyste, maître de conférences, Paris 7

 

L'alcoolisme comme échec de des fonctions symboliques qui régissent la reproduction sexuée

Gérard HADDAD, psychiatre, psychanalyste, Paris

 

Discussion

Didier FREMAUX, praticien hospitalier, association "Le Mail", Amiens



-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

BON DE COMMANDE

A retourner à L’HARMATTAN, 7 rue de l’Ecole Polytechnique 75005 Paris

Veuillez me faire parvenir ....... exemplaire(s) du livre

SEXE, GENRE ET ADDICTION

au prix unitaire de 13,50 3 de frais de port, + 0,80 de frais de port par ouvrage supplémentaire, soit un total de ......... .

NOM :

ADRESSE :

Ci-joint un chèque de ............ .

- en  euros sur chèques domiciliés sur banque française.

- par virement en euros sur notre CCP 20041 00001 2362544 N 020 11 Paris

- par carte bancaire Visa N°................................ date d’expiration...../...../...../ et le numéro CVx2 (les 3 derniers chiffres au dos de votre carte, à gauche de votre signature) :…………………………..

 

Lire la suite

MANUEL DE PSYCHOLOGIE CLINIQUE DE LA PERINATALITE

25 Août 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #livres

MANUEL DE PSYCHOLOGIE CLINIQUE DE LA PERINATALITE 

Sylvain Missonnier (dir.), Micheline Blazy, Nathalie Boige,
Nathalie Presme, Odile Tagawa



La psychologie clinique périnatale psychanalytique occupe une place privilégiée pour relever les défis d’une clinique contemporaine riche de sa diversité.
D’abord, car elle est centrée sur les mille et une variations psychologiques et psychopathologiques de la rencontre fondatrice du devenir parent et du naître humain.
Ensuite, parce qu’elle est à l’œuvre dans de multiples cadres libéraux et institutionnels, indissociables des stratégies préventives en réseau.


Enfin, au cœur de la rencontre interdisciplinaire, elle représente une interface fédératrice ne relevant pas d’un monopole corporatiste exclusif mais d’une construction mutuelle innovante.


Ainsi, la psychologie clinique périnatale apporte simultanément des outils pertinents pour accueillir les dysharmonies relationnelles parents/embryon/fœtus/bébé, les souffrances familiales, mais aussi, pour engager une réflexion clinique et éthique cruciale sur les conditions d’existence d’une fonction soignante bientraitante.


Jusqu’à présent, les étudiants des diverses spécialités, les professionnels du terrain en formation et les enseignants-chercheurs étaient privés d’un ouvrage générique dans ce domaine.


Ce manuel, collégialement construit par un groupe interdisciplinaire de praticiens de la périnatalité, répond à cette attente en proposant une vision critique unifiée du champ, respectueuse de la polyphonie des situations, des paradigmes et des disciplines en présence.


Ce manuel s’adresse aux psychologues, (pédo)psychiatres, psychanalystes, obstétriciens, échographistes, sages-femmes, infirmières, puéricultrices, pédiatres, médecins généralistes, paramédicaux.

Lire la suite

La violence dans la famille et dans le couple

20 Août 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #livres

La violence dans la famille et dans le couple
16,5 x 24
ISBN : 978-2-84835-226-8

22 €


La violence dans la famille et dans le couple



Sous la direction de Anna Maria Nicolò et Alberto Eiguer

Thème récurrent dans les médias, objet de statistiques alarmantes, la violence au sein du couple et de la famille est un des fléaux de notre société. Comment peut-on attaquer les personnes qui sont les plus chères ? Pourquoi les victimes justifient-elles souvent l’agresseur : « Je ne peux me passer de lui (d’elle) », « C’est le père des mes enfants » ? Il y a urgence à proposer de nouvelles réponses. L’Association Internatio­nale de Psychanalyse de Couple et de Famille travaille depuis plusieurs années sur ces questions. Ensemble, des thérapeutes de différents pays ouvrent, avec ce livre, de nouvelles voies de réflexion. Ils analysent les origines et les causes – multiples – de la violence familiale et aussi ses conséquences : toute violence physique cherche à provoquer « quelque chose » et comporte une dimension psychique dans la volonté de puissance et le dénigrement du sensible et du subjectif.
Au-delà des concepts connus de la psychologie individuelle, les auteurs inscrivent leur réflexion dans la perspective familiale : ce n’est pas l’agresseur ou la victime individuellement dont il est question, mais c’est le lien entre l’abuseur et l’abusé qui est au cœur de leur réflexion. Le surgissement de la violence vient rompre les alliances fondatrices du lien. L’héritage transgénérationnel, le social y jouent un rôle certain.
Dans tout acte de violence, il y a des acteurs, des victimes et aussi des témoins. Comment s’organise chaque scénario ? Telle est la question que se pose tout clinicien. Ce livre, véritable outil de travail, constitue un ouvrage de référence pour les thérapeutes, confrontés au quotidien à ces questions de violence, comme pour les familles.

Les auteurs : Silvia Amati-Sas, Inés Aramburu, Berta Aznar, Cristina Buceta, Christopher Clulow, Montserrat Davins, Alberto Eiguer, Pedro Horvat, Rosa Jaitin, Ezequiel Alberto Jaroslavsky, Anne Loncan, Roberto Losso, Irma Morosini, Anna Maria Nicolò, Ana Packciarz Losso, Carles Pérez-Testor, Manel Salamero, Jill Savege Scharff, David E. Scharff, Serge Tisseron.

Lire la suite

La psychanalyse en Palestine, 1918-1948

3 Juin 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #livres

La psychanalyse en Palestine,1918-1948 , aux origines du mouvement analytique israélien

Guido Liebermann
Format : 23 x 15,5
Distributeur : Union de Distribution ; difffusion PUF
ISBN : 978 2-915789-53-9

Notre prix : 27 euros €

Cet ouvrage retrace l’histoire du freudisme en Palestine avant la création de l’État d’Israël. Histoire d’immigrations, de tragédies, de combats idéologiques et de fortes personnalités, sur fond d’antisémitisme et de montée du nazisme. L’immigration juive en Palestine apporte, par vagues successives, apporte des pionniers du mouvement freudien naissant (Mosche Wulff, Max Eitingon, Josef Friedjung…). Dès 1934, une nouvelle Société de psychanalyse y voit le jour. D’autres analystes moins connus, analysés sur les divans de Berlin ou de Vienne, poursuivent leur formation à Jérusalem ou à Tel Aviv et contribuent ainsi à son essor.

Pourtant, l’introduction de la psychanalyse dans la société juive n’aurait pas été possible sans l’inappréciable soutien apporté par quelques médecins, pédagogues et dirigeants sionistes gagnés à la cause psychanalytique. Ces précurseurs ont mené d’incessantes et rudes batailles pour l’introduire dans les nouvelles structures – écoles, kibboutzim, hôpitaux, université… – contre les autorités religieuses traditionnelles.

Ce livre est aussi l’histoire des résistances à la psychanalyse et des ambiguïtés de Freud à l’égard de la Palestine et du sionisme. Guido Liebermann, en interrogeant la réception de la psychanalyse en Palestine, nous plonge dans l’histoire du peuple juif et dans la douloureuse naissance de l’État d’Israël, en nous montrant toute la richesse de cette expérience unique.



Guido Liebermann vit et travaille près de Tel Aviv. Il est psychanalyste, historien, psychologue clinicien dans un hôpital psychiatrique attaché à l’université de Tel Aviv. Membre de la Société de psychanalyse freudienne (SPF) et de la Société internationale d’histoire de la psychiatrie et de la psychanalyse, il a écrit de nombreux articles.

Lire la suite

Impardonnable Ferenczi

1 Juin 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #livres

Impardonnable Ferenczi, malaise dans la transmission

Yves Lugrin
Format : 13,5 x 21 broché 372 pages
Distributeur : Union de Distribution (UD), diffusion PUF
ISBN : 9782915789782

Notre prix : 28 euros €

Personnage central de l’histoire de la psychanalyse, Sandor Ferenczi (1873-1933) n’en reste pas moins encore en marge des auteurs classiques. Cette situation prolonge le malentendu qui a déchiré son compagnonnage avec Freud. Yves Lugrin pressent que ce malaise est l’écho de l’inaboutissement de l’analyse originelle, celle de Sigmund Freud. Sandor Ferenczi est l’initiateur de la psychanalyse didactique, c’est-à-dire de la nécessité pour chaque psychanalyste d’avoir été analysant. Pour lui, la question, toujours actuelle, de devenir et de rester analyste est donc cruciale. Yves Lugrin montre que son dialogue inachevé avec Freud permet de comprendre la question, à jamais ouverte et combien contemporaine, de la transmission institutionnelle de la psychanalyse. Dialogue qui retrace aussi les péripéties et les rebondissements de la naissance de la psychanalyse, en s’appuyant sur les correspondances de Freud, Fliess, Jung, Ferenczi, Rank, Jones et Eitingon.


Yves Lugrin est psychanalyste, membre associé de la SociéteÌ? de psychanalyse freudienne (SPF), et auteur de nombreux articles.

Lire la suite

La violence dans la famille et dans le couple

30 Mai 2012 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #livres

La violence dans la famille et dans le couple
16,5 x 24
ISBN : 978-2-84835-226-8

22 €





Sous la direction de Anna Maria Nicolò et Alberto Eiguer

Thème récurrent dans les médias, objet de statistiques alarmantes, la violence au sein du couple et de la famille est un des fléaux de notre société. Comment peut-on attaquer les personnes qui sont les plus chères ? Pourquoi les victimes justifient-elles souvent l’agresseur : « Je ne peux me passer de lui (d’elle) », « C’est le père des mes enfants » ? Il y a urgence à proposer de nouvelles réponses. L’Association Internatio­nale de Psychanalyse de Couple et de Famille travaille depuis plusieurs années sur ces questions. Ensemble, des thérapeutes de différents pays ouvrent, avec ce livre, de nouvelles voies de réflexion. Ils analysent les origines et les causes – multiples – de la violence familiale et aussi ses conséquences : toute violence physique cherche à provoquer « quelque chose » et comporte une dimension psychique dans la volonté de puissance et le dénigrement du sensible et du subjectif.
Au-delà des concepts connus de la psychologie individuelle, les auteurs inscrivent leur réflexion dans la perspective familiale : ce n’est pas l’agresseur ou la victime individuellement dont il est question, mais c’est le lien entre l’abuseur et l’abusé qui est au cœur de leur réflexion. Le surgissement de la violence vient rompre les alliances fondatrices du lien. L’héritage transgénérationnel, le social y jouent un rôle certain.
Dans tout acte de violence, il y a des acteurs, des victimes et aussi des témoins. Comment s’organise chaque scénario ? Telle est la question que se pose tout clinicien. Ce livre, véritable outil de travail, constitue un ouvrage de référence pour les thérapeutes, confrontés au quotidien à ces questions de violence, comme pour les familles.

Les auteurs : Silvia Amati-Sas, Inés Aramburu, Berta Aznar, Cristina Buceta, Christopher Clulow, Montserrat Davins, Alberto Eiguer, Pedro Horvat, Rosa Jaitin, Ezequiel Alberto Jaroslavsky, Anne Loncan, Roberto Losso, Irma Morosini, Anna Maria Nicolò, Ana Packciarz Losso, Carles Pérez-Testor, Manel Salamero, Jill Savege Scharff, David E. Scharff, Serge Tisseron.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>