Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Les marchés de la folie " Georges Zimra

19 Mai 2013 , Rédigé par laurent rompteaux Publié dans #infos

Les marchés de la folie

 

Les marchés de la folie

 

 

La folie n’est plus. Elle a perdu son mystère, son énigme, sa sacralité, son effroi et sa terreur pour devenir l’empire des troubles psychiques, qu’une société plus permissive que libre, tolère, autorise et au bout du compte organise dans l’immense marché mondial de l’industrie pharmacologique. Une raison plus folle que la folie, mesure, calcule, évalue, nos troubles, nos conduites, nos comportements et nos émotions pour les réduire à des paramètres de calculs.

Ce qu’il faut expulser de la folie : c’est le sujet et son indétermination, la langue et sa polysémie, la parole constituante, la souffrance incommensurable. Ce qu’il faut établir : c’est l’adéquation des homme. à leurs désirs, leur conversion au langage machine, leur assignation à un ghetto sémantique. Ce qu’il faut fabriquer : c’est un homme hanté par l’idée du programmable, obsédé par la prédiction et l’anticipation, contrôlé par des optimisateurs d’humeur, modifié par des régulateurs d’émotions, conduit par des adaptateurs de comportements : un homme sans surprise, prédictible, automate, régi par des machine neuronales, cognitives, biologiques, génétiques, comme seule forme d’avenir.

Le moi, forme marchande de l’entreprise néo libérale, s’épuise dans la pléthore et l’abondance d’objets qui miment le manque et le désir. Son illusoire et narcissique autonomie, forteresse vide de l’action publique et politique, a substitué le droit au désir, le privé au public, et réduit l’égalité des citoyens à une suite marchande d’équivalences. Sous le manteau de l’ego c’est la masse qui est gérée, l’homogénéisation des sociétés, qui, sans recourir aux procédés totalitaires, devient la forme aboutie de la totalisation des conduites et des comportements.

 

L'auteur : Georges Zimra est psychiatre, psychanalyste il exerce à Paris. Il a notamment publié La Passion d'être deux, Érès, 1998 ; Freud, les Juifs, les Allemands, Érès 2002 ; Penser l'hétérogène, L'Harmattan, 2007 ; Le Sacré, cet obscur objet de désir, (collectif), Albin Michel, 2009.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article